DIOURBEL /VISITE DU MINISTRE DE LA SANTE Dans la fourmilière du Magal

Le ministre de la Santé et de l’action sociale s’est rendu ce vendredi à Touba pour s’enquérir de l’état des préparatifs du dispositif sanitaire mis en place pour le magal. Mme Awa Marie Coll seck estime que toutes les mesures ont été prises pour une bonne réussite de cet événement religieux.

Le ministre de la Santé et de l’action sociale a d’abord visité le quartier général du Service national d’hygiène où un important dispositif a été mis en place pour le contrôle de la vente des denrées alimentaires, le contrôle de la qualité de l’eau potable, le contrôle de l’opération de vidange de vidange des fosses sceptiques mais aussi et surtout encadrer les opérations de nettoiement de la ville.

Ainsi 5 véhicules et 10 moteurs pour la désinfection et la désinsectisation des sites d’hébergement, des lieux de culte, des points de rassemblement des pélerins, des dépotoirs d’ordures et 160 du service national d’hygiène ,16 véhicules, 50 nébuliseurs à moteur à dos, 35 nébuliseurs manuels ont été mobilisés durant le magal pour la préservation de la santé des populations et des pélerins. Quelques résultats ont été enregistrés par le service national d’hygiène. Au total 997 concessions, 2 écoles, 26 daaras, 1069 lieux 18 157 pièces traitées, 23 grands dépôts d’ordures traités et évacués lors des investissements humains et 176 contrôles effectuées sur les camions de vidange.

Le ministre explique que « Nous avons fait le tour des structures et du dispositif. Nous avons déjà 160 agents du service d’hygiène qui ont été mobilisés au niveau des régions limitrophes pour renforcer ce qui existe, il y a plus de 15 véhicules, beaucoup d’appareils pour les pulvérisations. Donc il y a un matériel important mis à la disposition du service d’hygiène pour pouvoir mener à bien les activités. Nous avons 130 points de prestations de soins mobilisés pour prendre en charge les malades. Nous avons aussi de nombreuses ambulances et 5 ambulances médicalisées. Il y a également un hélicoptère en cas de nécessité, pour pouvoir transporter les malades vers Dakar. »

Et de poursuivre que « c’est tout un dispositif qui a été mis sur pied et qui fonctionne. Nous avons espoir qu’on n’aura pas de difficultés d’ordre technique. Le personnel et l’organisation sont prêts. Tous les secteurs se sont mobilisés pour que le magal se passe dans de très bonnes conditions ».eva marie colle ss

Le ministre s’est aussi rendu également à l’hopital Matlaboul Faizaini ou elle a visité le centre de dialyse qui est entrain d’être finalisé pour soulager les malades qui quittent la ville de Touba pour se faire dialyser à Dakar. Elle se réjouit de la « paix sociale » qui est entrain de régner au niveau de l’hôpital. Elle a également constaté qu’un personnel qualifié a été recruté au niveau de l’hopital Ndamatou. Nous allons, dit-elle, « tout faire pour sédentariser le personnel pour ne pas déstabiliser la structure », a-t-elle ajouté. Là, des travaux d’extensions sont entrain d’être réalisé sur initiative de la direction de cet hôpital. Amadou Gueye Diouf, le directeur de cet hôpital Matlaboul Faizaini a clairement dit que leur structure souffre d’une insuffisance de moyens. « Un plan d’urgence a été demandé par le chef de l’état en vue du relèvement du plateau technique », a-t-elle martelé.

S’agissant de la mise en place du budget voté pour les évenements religieux au niveau de la santé, Mme Awa Marie coll Seck estime que le budget consacré au magal est passé de 100 millions à 150 millions pour cette édition avec une première tranche de 75 millions déjà disponibles. Le ministre a par ailleurs rendu visite à Serigne Bassirou Abdoul khadre Mbacké, porte parole du khalife général des mourides, entre autres.

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*