Direction des Parcs nationaux : la valse des retraités s’estompe

Direction des Parcs nationaux : la valse des retraités s’estompe

La Direction des Parcs nationaux  a un nouveau patron. La réunion du Conseil des ministres de ce mercredi, présidé par le président SALL, a avalisé la nomination de Lamine KANE.

Une nomination qui sonne le glas des « anciens » qui se succédaient à la tête d’une Direction aux relents de planque pour retraités.  Conservateur des Parcs nationaux, Lamine KANE remplace Souléye NDIAYE, appelé à faire valoir ses droits à une pension de retraite.

Ce dernier avait remplacé, jeudi 7 Juin 2012, lors d’une autre réunion du Conseil des ministres, Mame Balla GUEYE, alors admis à faire valoir ses droits à la retraite.

Même s’il peut se targuer d’une expérience de plus d’une décennie, à la Direction depuis 2004, Lamine KANE ne va pas occuper le poste en attendant qu’on lui signifie que l’heure d’aller se reposer a sonné.

Ignoré aux investitures, le maire d’Oussouye n’est plus dans le «Benno»

Les défections se multiplient malgré l’appel à la sérénité de Macky SALL.

Non content d’avoir été ignoré lors des investitures, le maire d’Oussouye a décidé de ne plus faire du «Benno » en quittant la coalition de la mouvance présidentielle.

Face à la presse ce mercredi, Edouard LAMBAL, pour le citer, a étalé ses ressentiments après avoir déploré la façon dont l’APR est gérée dans le département. Selon l’édile d’Oussouye, sa mise à l’écart à ces investitures est le résultat de l’ostracisme dont il se dit victime.

Toutefois, même s’il indique avoir tourné le dos à Benno, Edouard LAMBAL assure être toujours au service de Macky SALL.  «Ce qui justifie, pour nous, la mise en place du mouvement Macky Yaakaaru Kassa (My Kassa) (…) Pour ouvrir enfin une nouvelle porte de l’histoire politique de notre département, le Kassa, autour du Président Macky Sall» explique-t-il.

No Picture
In the Spotlight

«Vivre riche» en Côte d’Ivoire -Médiapart

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Par Tënk & Mediapart « Rolex le Portugais » et ses amis ne sont pas des enfants de chœur : à Abidjan, ils vivent d’arnaques aux Européens et le justifient par « un retour de la dette coloniale ». Mais [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*