«Dirty water» ou «eau sale» : Une nouvelle arme antiémeute israélienne

israël colonLa police israélienne utilise un liquide pestilentiel, «dirty water», pour empêcher les Palestiniens de Jérusalem-Est de manifester contre l’offensive à Gaza.

Une nouvelle arme contre les rassemblements palestiniens à Jérusalem. Alors que l’offensive israélienne déclenchée le 8 juillet dernier a fait plus de 1 100 morts palestiniens, dont 75 % de civils selon l’Onu, Israël cherche par tous les moyens à empêcher les manifestations de Palestiniens de Jérusalem-Est. Pour ce faire, elle utilise la méthode jusque-là inconnue «dirty water», ou «eau sale», comme le révèle Le Monde dans son édition du 29 juillet.

Cette arme antiémeute consiste en un «mystérieux liquide pestilentiel» répandu par la police israélienne chaque fois qu’une manifestation a lieu à Jérusalem-Est, soit d’après le quotidien «presque chaque soir depuis les événements de Gaza». L’objectif d’Israël : cloîtrer les habitants de ces quartiers chez eux afin d’empêcher les rassemblements, mais également punir collectivement le quartier à l’origine des troubles.

Le journal explique qu’ «un camion blanc passe sur les lieux et projette un mystérieux liquide pestilentiel» qui imprègne alors aussi bien «les façades des maisons et des immeubles, les fenêtres, les trottoirs, la chaussée, les arbustes» que les fleurs. Un produit dont les composants sont gardés secrets par Israël mais qui, comme le précise Le Monde, «agresse les narines». L’odeur «colle aux vêtements et à la peau, et il est impossible de s’en débarrasser pendant» plusieurs jours.

«Comme des rats»
Sans surprise, cette arme antiémeute est particulièrement critiquée et a parfois l’effet inverse de celui recherché. Un épicier cité par le quotidien du soir qui s’interroge sur la méthode de la police israélienne -«Qui sommes-nous pour qu’on nous traite au moyen d’insecticides comme des rats ?»- assure qu’il ne compte pas convaincre les jeunes de son quartier de cesser de jeter des pierres sur les Forces de l’ordre. 

lepoint.fr

In the Spotlight

De nombreux millionnaires parmi les membres du gouvernement

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a publié vendredi les déclarations de patrimoine des membres du gouvernement. C’est un exercice auquel les hommes politiques sont aujourd’hui habitués, mais toujours à risque pour [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*