Dj Keeman sur la visite du président français : Macron vient superviser le travail de son préfet Macky

Après  sa  tournée à  Ouaga et à Accra, Emmanuel Macron sera reçu cette semaine à Dakar. En prélude à ce voyage, Dj Keeman, artiste rappeur  et slameur,  nous fait une analyse  des relations franco-sénégalaises depuis les indépendances à nos jours. Activiste panafricaniste,  DJ Keeman dénonce cette relation de dépendance de l’ancienne colonie vis-à-vis de la métropole. Avec le retour en force de la France dans l’économie sénégalaise, sous l’ère Macky Sall, Marcon au Sénégal,  c’est le boss qui vient superviser la mission commandée à son préfet. Et ça, il faut que ça cesse, selon l’activiste.  Fervent défenseur du président au début de son magistère, l’artiste se dit déçu aujourd’hui de la  voie qu’a emprunté le président Sall qui  ne tient pas ses promesses, mais fait ce qu’il n’avait pas promis. 

Le Sénégal attend ce début du mois de  février le président français Emmanuel Macron en visite officielle. Le chef d’Etat français  sera sûrement reçu en grande pompe comme à l’accoutumé lors des visites officielles de chef d’Etat de la « métropole ». Souvent  ces des moments au cours desquels les autorités tentent de vendre l’idée selon laquelle la France est venue avec des investisseurs et des fonds de soutien au développement.  Mais ce n’est pas la perception de tous les Sénégalais. Surtout pas d’un activiste comme Dj Keeman sachant qu’avec Macky au pouvoir, c’est le retour en Force de la France dans notre économie.

Le Sénégal a depuis l’indépendance et même bien avant été victime  d’hommes politiques véreux à la solde de la France. «Macron vient superviser le travail de Macky »,  a lancé DJ Keeman appelant le continent à arrêter cette politique de dépendance avec la métropole. «Il est temps pour l’Afrique de couper le cordon avec la France et le Franc Cfa »,  a estimé l’activiste dans un entretien exclusif avec SeneNews.Com. Depuis Senghor et Blaise Diagne le Sénégal et l’Afrique n’ont fait que servir la France. « Blaise Diagne et Senghor, étaient des valets de la France », se désole le p Dj Keeman, pour qui  « Blaise Diagne ne mérite pas le nom du nouvel aéroport » pour avoir été le recruteur par excellence de la métropole française lors de la première guerre mondiale. « Alors que la France n’avait besoin que de 50.000 volontaires Sénégalais, il en fournit 70.000, parce qu’il percevait une commission sur chaque tirailleurs sénégalais engagés »,  explique-t-il.

Si le slameur est aussi remontés contre Blaise Diagne c’est aussi d’avoir été un monument de la franc maçonnerie en Afrique et d’avoir favorisé le lien  cette société secrète et le continent. « Des franc-maçon sont même venus à Dakar pour fêter à huit clos les cent ans de Blaise Diagne, c’est scandaleux »,  s’offusque-t-il.

Macky sur une pente descendante depuis 2014

Se prononçant sur l’exercice  du pouvoir de Macky Sall et de son mode de gouvernance, Dj Keeman n’y va pas à quatre chemins pour dire le désenchantement des Sénégalais. «On est tous déçus de lui (Ndlr : Macky Sall) et de son système», avoue-t-il. Du point de vue DJ Keeman, de 2012 à 2014, le président Sall était sur la bonne voie, avant qu’il ne s’engage sur une pente descendante. La corruption a atteint un niveau exponentiel au Sénégal et «les institutions mises en place pour lutter contre la corruption sont utilisées à des fins politiques » dit-il. L’affaire Khalifa Sall est, à ce titre fort illustrative.  C’est un dossier qui «est purement politique».

Dans son analyse, Dj Keeman dégage un certain antagonisme dans les styles de  Donald Trump et de  Macky Sall. En effet Macky fait des promesses qu’il ne tient pas et réalise, ce qu’il n’avait pas prévu dans son programme. «La seule différence est que  Trump, lui au moins, fait ce qu’il dit. Alors que Macky fait le contraire », constate l’activiste.

Panafricain, DJ Keeman défend l’idée d’une Afrique nouvelle, libre et souveraine. Fervent adepte de Cheikh Anta Diop, il considère les idées du père de l’égyptologie comme un héritage qui peut développer le continent africain. « Cheikh Aanta Diop est le plus grand savant que le monde ait connu », dit-il. Le continent africain doit donc s’inspirer de Cheikh Anta pour parvenir à un développement économique sans précédent et ainsi se libérer du joug occidental.

Enivré par la liqueur idéologique de Cheikh Anta Diop, Dj Keeman a initié de depuis 4 ans, une activité à but pédagogique afin de mieux faire connaitre la dimension politique et intellectuelle du savant panafricaniste. Il s’agit de la marche Dakar-Thieytou (village natal de Cheikh Anta).

Ainsi,  la 4e édition de cette marche démarre le 7 février, qui par ricochet, représente la date du décès de Dr. Diop. Le début de la marche est prévu le 1e février à l’entrée principale de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar et  la destination sera l’université Alioune Diop de Bambey, où sera organisée une conférence avec les étudiants. Et ceci entre dans le cadre des actions pour faire connaitre à la jeunesse sénégalaise la dimension intellectuelle du savant Cheikh Anta Diop.

Ibrahima DIENG

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*