DJIBOUTI : Le régime aux abois de Guelleh réprime la population !

– Djibouti va mal sur tous les plans. Dans sa fuite en avant, Ismaël Omar Guelleh et son régime se retournent contre la population accusée d’être pro-opposants. Ces dernières semaines ont été riches des tragédies à répétition :

– Il y a d’abord et toujours cette répression qui s’abat sur la communauté AFAR : Mohamed HAMADOU HAMAD est mort des suites des tortures infligées par la police clanique de Guelleh. Ses bourreaux jouissent comme d’habitude d’une immunité totale car à Djibouti le droit pénal n’est pas appliqué au point de dire qu’il n’existe pas ! Le procureur inféodé au pouvoir est une sorte de marionnette qui passe plus de temps à faire de la prédation que de poursuivre les criminels puisqu’il est complice de ces criminels qui l’ont nommé.
– Il y a ensuite ces incendies à répétition qui touchent généralement les quartiers populaires : là encore, le régime de Guelleh a brillé par son absence. Il a certes dépêché ses sinistres ministres, de finances comme de l’intérieur qui au lieu d’apporter aide et assistance à la population, se sont livrés à des menaces et à des invectives qualifiant les jeunes sinistrés de « voyous » alors qu’ils sont les vrais voyous dans la mesure où ils ne font rien. Le service de pompier ayant brillé par son absence !
– Enfin, il y a cette détention arbitraire de Mohamed JABHA qu’un tribunal d’exception a condamné sans la moindre légale ! Il fait l’objet de torture permanente et sa situation serait en danger aux dernières nouvelles. Il risque lui aussi de succomber à la torture.
Malheur à Guelleh qui bâillonne le peuple !
Malheur à celles et ceux qui collaborent avec Guelleh !
La patrie ou la mort nous vaincrons !
Vive le Peuple de Djibouti
Vive le Burkina-Faso Libre !
Vive l’Afrique bientôt Libre !
Houssein IBRAHIM HOUMED

: Afrique Monde

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*