Dopage : un responsable kenyan se met à l’écart

doping scandals shadowLe directeur exécutif de la Fédération kenyane d’athlétisme, Isaac Mwangi, a décidé d’arrêter d’exercer ses fonctions pendant 21 jours. 

Il a expliqué qu’il voulait se mettre à l’écart le temps d’une enquête destinée à faire la lumière sur les allégations de corruption lancées contre lui.

La semaine dernière, deux sprinteuses kenyanes, Joyce Zakari et Francisca Koki, avaient affirmé dans une interview que Isaac Mwanfi avait tenté de leur soutirer à chacune 24 000 dollars en échange de la réduction de leurs suspensions de quatre ans.

Les deux athlètes en question avaient été en effet contrôlées positives lors des Championnats du Monde de Pékin l’an dernier.

Elles avaient été sanctionnées officiellement au mois de novembre dernier.

Au cours des deux dernières années, plus de 40 athlètes Kenyans ont été suspendus pour dopage.

Un media allemand avait récemment fait état de cas de corruption dans le monde de l’athlétisme Kenyan en échange de la réduction, voire de la suppression de certaines sanctions frappant des athlètes.
www.bbc.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*