Dossier Excaf : Babacar DIAGNE hérite de la patate chaude

La mission du nouveau patron du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra), Babacar Diagne, ne sera pas de tout repos.
Il doit traiter les nombreuses plaintes déposées par des groupes français de l’audiovisuel contre le groupe Excaf Telecom. Plaintes reçues depuis longtemps dont que le Dg sortant n’a jamais donné suite. Ce n’est qu’au dernier moment qu’il a brandi la cravache.

Le dossier du groupe Excaf est brûlant. Et, l’ex-patron du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra), Babacar Touré, n’a pas voulu s’en occuper durant son mandat. Il a attendu son remplacement pour filer la patate chaude à son successeur, Babacar Diagne. En effet, c’est le 31 août dernier qu’il a décidé de publier la mise en demeure contre le groupe Excaf télécom. Comme pour dire à son successeur qu’il y a un dossier qui nécessite une prise en charge rigoureuse. Car, dans ce document rendu public, l’Assemblée du Cnra a indiqué que le groupe Excaf fait l’objet de multiples plaintes de différents groupes concernant l’intégration ou la distribution, sans autorisation, de leurs programmes audiovisuels dans les bouquets Tnt By Excaf. Et, ces groupes ne sont pas que sénégalais. Il s’agit respectivement, selon le Cnra, de Trace, de Zee Tv, Tf1, M6, Sport Tv Portugal, la Ligue national de Futbol Portugal, 2Stv entre autres. Pourtant, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel assure avoir adressé quatre courriers à Excaf pour lui demander des informations sur les conditions de reprise des chaines des groupes plaignants ou lésés.
Cependant, regrette le régulateur, Excaf Telecom n’a pas daigné donner des éléments de réponse concernant ces plaintes. Et, pis, le groupe de feu Ben Bass continue de diffuser les programmes audiovisuels desdites chaînes. En outre, le Cnra rappelle que les plaintes de Bein Media Group, Turner Broad casting System Europe Limited et Tf1 Distribution, en date respectivement du 18 mai 2016 et 22 juin 2016 avaient valu au groupe Excaf, le 25 juillet 2016, une amende de huit millions de francs Cfa, prononcée par le Cnra. Compte tenu de la gravité des faits et de leur caractère récurrent, le groupe a été mis en demeure par l’Assemblée du régulateur. Qui exige de lui fournir dans un délai de quinze jours, les arguments et, le cas échéant, les justificatifs de son droit de diffuser les chaines des groupes cités dans les quatre courriers et celles de Fox Channels France (National Geographic Channel et Nat Geo Wild) qui a saisi le Cnra d’une plainte en date du 5 juillet 2018.
Mais également, de retirer de son bouquet, à l’expiration de ce délai de quinze jours, toutes les chaines pour lesquelles les justificatifs de droit de diffusion n’auront pas été apportés. Malgré ces mises en garde, le groupe Excaf continue de maintenir ces chaines plaignantes dans son bouquet pour la télévision numérique terrestre. En attendant, le dossier doit être sérieusement pris en charge par le nouveau patron, Babacar Diagne qui doit trouver les meilleures réponses au comportement du groupe Excaf vis-à-vis de ses concurrents.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*