Double attentat meurtrier à Kaboul, un photographe de l’AFP parmi les victimes

Un double attentat-suicide a encore eu lieu ce lundi 30 avril 2018 à Kaboul, en Afghanistan. Dernier provisoire : au moins 25 morts, dont huit journalistes, et 49 blessés. L’attaque a été perpétrée près du siège des services de renseignement afghans, à un rond-point très fréquenté de la capitale en heure de pointe. Aucune revendication pour l’instant. Le groupe Etat islamique a revendiqué.

Avec notre correspondante à Kaboul, Sonia Ghezali

Il était un peu moins de 8h quand a retenti la première explosion. Un kamikaze à moto s’est fait exploser à un carrefour très fréquenté dans le sud-est de la capitale, à quelques mètres du siège des services de renseignement afghans.
Vingt minutes plus tard, alors que les secours affluaient, une deuxième explosion a retenti. Selon des sources sécuritaires, l’homme tenait une caméra et a fait exploser sa charge au milieu de journalistes et de photographes arrivés sur place.

Huit journalistes ont été tués. Parmi eux : Shah Marai, le chef de la photo du bureau de l’Agence France-Presse (AFP) à Kaboul, ainsi qu’un confrère de la chaîne de télévision nationale afghane, TOLOnews.
De nombreux civils figurent parmi les victimes de cette double attaque-suicide. Le carrefour Shashdarak avait déjà été pris pour cible en mars dernier. Un homme à pied s’était fait exploser à l’entrée du bureau des services de renseignement.

L’attaque avait là aussi été revendiquée par l’organisation EI. Les civils paient un lourd tribu dans le conflit, qui a fait plus de 2 260 victimes depuis le début l’année selon la mission humanitaire des Nations unies en Afghanistan.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*