Du n' importe quoi!

Madere fall bour damel photoC’est simplement scandaleux d’entendre de la bouche d’un responsable politique, vice président à l’assemblée Nationale, dire que la libération de madame Jupiter le journaliste emprisonné après avoir été traduit devant la “juste..triste” de notre pays, je le cite. :” la libération de Jupiter ndiaye relève du ministre de la justice et non d’ une grâce présidentielle ”  Suffisant pour comprendre le degré de mauvaise foi de nos compatriotes qui nous gouvernent et l’ injustice de notre just…triste.( justice ) Depuis quand, un ministre de la justice libère des prisonniers ?

Et pour quelle raison ?  Désengorger les prisons…. voilà leur réponse .

Ce n’est pas sérieux ! Je n’avais pas tout à fait tort en réclamant le pardon à notre compatriote Yerim Seck, qui dispose de plus de circonstances atténuantes, que ce gor jiggen de Jupiter. …Nous sommes des sénégalais et des croyants, nous avons la culture de draguer mais pas se faire draguer…

C’est même à voir si ce ministre n’est pas un Gor jiggen lui même .  voilà ce que j’ai relevé d’une pertinente contribution de l’éminent disciple de Serigne Touba Abdoul Aziz majalis, qui met en exergue des propos de l’actuel ministre de la justice:

«Au Sénégal, il existe une forme de pression sociale qui pousse la justice à sévir fortement. Elle est notamment le fait des islamistes et d’une partie de l’opinion publique hostile aux personnes ayant des orientations sexuelles différentes.» (Me Sidiki Kaba)

«L’homosexualité est un problème de société. Elle n’a pas commencé aujourd’hui et ne s’arrêtera pas aujourd’hui. Nous la gérerons de façon responsable avec toutes les forces vives qui sont mobilisées pour donner une SOCIETE MODERNE au Sénégal.»?

(Candidat Macky Sall, Mars 2012 «Quant à l’État du Sénégal, qui se targue de défendre la démocratie et les droits de l’Homme, il vaudrait mieux qu’il s’engage sur le CHEMIN DE LA DEPENALISATION de l’homosexualité.» (Me Sidiki Kaba, Président honoraire de la FIDH, Janvier 2009)  Voilà pourquoi je ne cesserai jamais de dénoncer et de leur opposer un mépris total, ceux qui sous le couvert de pseudo, anonymat, me déversent leur biles à travers les commentaires sur mes “torchons” publies et repris par certains sites, parfois sans mon aval.

Quand on a pas la sincérité et le courage de dire son opinion, il faut s’abstenir et vivre son hypocrisie et sa jalousie, en attendant que ces maux vous rongent et précipitent votre arrêt cardiaque. Je n’ai pas que des amis sur Facebook, mais jamais ces hypocrites encagoulés ne réagissent sur mes écrits, ils préfèrent le faire sur les sites web en usant de pseudo.  Simplement triste!!

Madère  Cpasa . USA

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*