Ebola, famine, publication de livres, absence de pluies, violation des droits humains: Où va le Sénégal?

11060_MACKY-SALL-CONFER-620x400Le Ministre Conseiller du président Macky Sall, Malick Ndiaye a écrit un livre intitulé: “Où va la République?”. Cette question a tout son sens surtout lorsqu’on fait un tour d’horizon des maux qui frappent notre pays depuis l’arrivée de Macky Sall au pouvoir.

Les organismes de défense des droits de l’homme comme la Raddho, Amnesty International, la FIDH, la LSDH ont tous dénoncé la violation des droits humains devenue une mode de gouvernance au Sénégal. Selon eux, le régime de Macky a battu tous les records en la matière. Des personnes meurent dans les prisons impunément. Des personnes sont jetées en prison puis libérées sans jugement. D’autres sont libérées sur instruction du chef. Depuis deux ans, plus de 25 prisonniers politiques ont été dénombrés. La Crei, une cour politique est créée pour traquer les opposants. Cette situation a installé le pays dans une crise sociale sans précédent.

A l’Université, les étudiants abdiquent les amphis faute de bourse. Les rappeurs du groupe “Keur Gui” ont bien raison de dire leur déception face à ce pouvoir pris en otage par la femme et la famille du président Macky Sall.

Pourquoi le Gouvernement est-il frileux devant les informations publiées par le journal “LaTribune” qui a voulu alerter. Depuis deux jours, le directeur de publication Félix Nzalé est jeté en prison. Un abus dénoncé par les organisations de défense des droits humains. Les autorités nient l’existence d’ébola au Sénégal. Au début, les autorités libériennes avaient adopté la même stratégie qui consiste à tout nier. Aujourd’hui le Liberia est infecté comme la Guinée voisine.

Par ailleurs, les Sénégalais ne sont pas au bout de leur peine face à cette absence de pluies. Le monde rural connait une famine qui a emporté tous les espoirs. Un boeuf est vendu à 5.000FCFA. Les femmes préparent du tourteau de bétail pour nourrir leur famille. Le Gouvernement attend de voir la famine s’installer pour prendre des mesures en direction des populations déjà affamées. Les prix des denrées de grandse consommation ne cessent de grimper. Les délestages rythment notre quotidien. Les coupures d’eau favorisent les maladies

En outre, deux livres en deux mois. Tous explosif et qui remettent en cause les fondamentaux de la République ethnicisée comme l’a si bien dit Malick Ndiaye dans son livre.

Où va le Sénégal ?Ce pays où ce sont les parents du président qui gouvernent. Ce pays où c’est l”épouse du Chef de l’Etat qui nomme les Ministres? Ce pays où les prisons sont remplis de prisonniers politiques? Ce pays où on préfère négocier en catimini 75 milliards avec Arcelor Mittal pour ensuite faire perdre 150 milliards au contribuable. Ce pays où les deniers publics sont gérés dans une opacité absolue? Ce pays où le griot du président fait nommer ses proches dans le Gouvernement. Ce pays où des accords de pêche sont signés à perte avec l’Union européenne pour une maudite somme de 9 milliards/an. Ce pays où les secteurs stratégiques de l’économie sont cédés aux entreprises françaises. Ce pays où les accords de défense sont signés sans l’aval des hauts gradés de l’armée… Ce pays où les élections locales sont truquées comme à St Louis, à Podor, à Kolda, à Pikine, à Guédiawaye etc… Macky dites nous où va le Sénégal?

ACTUNET.SN

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*