Egypte : des vestiges d’une pyramide ancienne de 3 700 ans viennent d’être découverts

Egypte : des vestiges d’une pyramide ancienne de 3 700 ans viennent d’être découverts

Des vestiges d’une pyramide ancienne de 3 700 ans viennent d’être décelés dans la nécropole du site archéologique de Dahchour, située à une trentaine de kilomètres au sud du Caire.

Ces restes datés de la XIIIe dynastie auraient été retrouvés « en bon état de conservation », selon le ministère des Antiquités égyptiennes à l’origine de l’annonce.

De tous les vestiges légués par les égyptiens, les Pyramides antiques demeurent sans doutes les constructions les plus fascinantes. La récente mise au jour de vestiges partiels de la structure interne d’une pyramide encore méconnue, révélée en début de semaine par le ministère des Antiquités égyptiennes, a donc de quoi susciter la curiosité et exalter l’imaginaire.

C’est dans la nécropole du site archéologique de Dahchour au sud du Caire que la trouvaille a eu lieu. Les ruines seraient datées de 1802 à 1640 av. J.-C soit tout juste mille ans après la construction des pyramides les plus emblématiques que l’on connaît aujourd’hui, comme celles de Gizeh, classées au patrimoine mondial de l’humanité.

A Dahchour, l’équipe d’archéologues aurait découvert « un corridor conduisant à l’intérieur de la pyramide, prolongé par une rampe et l’entrée d’une pièce », explique un communiqué ; ainsi qu’un linteau de granit et un bloc d’albâtre noirci de 15cm sur 17 cm, entièrement couvert de hiéroglyphes. A ce stade des recherches, la taille exacte de la pyramide originelle ne peut être établie. Les fouilles ne font que débuter et le travail va se poursuivre pendant de longues semaines afin de révéler le reste de la pyramide.

Zaki Hawass, ex-ministre des Antiquités égyptiennes, s’est exprimé sur la trouvaille : « L’espoir maintenant, c’est de retrouver toute inscription qui puisse dévoiler l’identité de la propriétaire de cette pyramide : on pourrait découvrir le nom d’une reine jusqu’alors inconnue, ce serait une addition pour l’Histoire ».

Ce n’est pas la première découverte du genre, puisqu’une centaine d’autres vestiges ont d’ores-et-déjà été exhumés en Egypte. Néanmoins, chaque fois la mise au jour fascine, notamment en raison du mystère qui entoure la construction des pyramides.

Depuis toujours, bien que des missions archéologiques aient tenté d’en comprendre les techniques de construction, ni architectes, ni égyptologues ,n’y sont parvenus…

Depuis 2015 le projet baptisé « Scan Pyramids » constitué d’une équipe de scientifiques travaille à la résolution de ce mystère et tente aussi de découvrir des chambres secrètes au cœur des pyramides du plateau de Gizeh.

exponaute

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*