ELECTIONS FRANÇAISES : UN OCCIDENT OXYDÉ EN CRISE

ELECTIONS FRANÇAISES : UN OCCIDENT OXYDÉ EN CRISE
ELECTIONS FRANÇAISES : UN OCCIDENT OXYDÉ EN CRISE

ELECTIONS FRANÇAISES : UN OCCIDENT OXYDÉ EN CRISE

A l’instar de la crise économique des années 29-30, l’Occident semble encore être plongé dans une crise profonde depuis 2008. A y voir de plus prés, ce sont les memes causes qui continuent de produire les memes effets. Dans les deux cas, c’est la crise du libéralisme.

Un libéralisme basé sur la spéculation( la bourse et le jeu) qui fait triompher la spéculation sur l’économique réelle, celle là qui a emprise sur le réel, celle là qui le transforme et par ricochet crée la véritable valeur ajoutée.

Si la crise des années 30 fut le fruit d’une application vigoureuse des thèses de Adams Smith qui milite pour un marché au dessus des représentations politiques (L’ordre politique, l’Etat) et sociales( l’ordre moral ), celle de 2008 s’appuie véritablement sur les thèses de Milton Friedman dont la théorie n’est rien d’autre qu’une adaptation des thèses du premier dans un contexte post-esclavagiste et post-interventionnisme marquée par l’application des thèse de John M Keynes pour réparer les dégâts causés par la seconde guerre mondiale.

Seulement Friedman semble avoir réussi à travers son ouvrage Capital et liberté de faire la synthèse des thèses marxistes sur le déterminisme comme contingence majeure à la liberté individuelle et les thèses de Adams Smith sur la main invisible, sur la suprématie du marché et de l’offrir à une société occidentale en quête d’une plus grande liberté vis à vis du pouvoir politique.

Dans l’ouvrage précité , Il se met comme un Bourdieu à déconstruire tous ce qu’il pense être une entrave à l’édification d’une société libre et ouverte, au marché, à l’individu comme acteur historique une fois libéré des chaines de l’ordre moral dominant et du communautarisme qu’il soit religieux ou racial.

Sa thèse sera confirmée des décennies après sa publication par les thèses de Francis de Fukuyama qui soutenu le triomphe du libéralisme à travers sa célèbre phrase le dernier homme ou la fin de l’histoire pour dire que le libéralisme a finalement triomphé sur les autres idéologies avec lesquelles il était en concurrence.

Plutard, la théorie de Friedman est institutionnalisée successivement par la mise en place de l’OMC, du FMI, de la BM et du BIRD.

Auparavant , le président Nixon avait opté pour les taux flottants et décrété la fin de la convertibilité du dollars en Or. Dans les arts, un révolution sociale fut entamée dans la cote Ouest des US libérant les mœurs au profit des minorités sexuelles ( LGBT) et avec un discours contre les élites politiques , contre la démocratie représentative.

Ce vent venu de l’Est des US porté au plan musical par la pop et au plan littéraire par l’Ecole de Chicago dont le relais en France fut Vincennes balaya le régime gaulliste en MAI 68.

Entre temps, Schumpeter avait fait la déconstruction du socialisme et du communisme et Bourdieu, Foucault et le autres avaient sapé les fondements du pouvoir politique, ses mythes en considérant ce dernier comme un levier de domination, et un moyen de reproduction de l’odre social donc un obstacle à la liberté, au progrès et à l’épanouissement.

La symbiose de toutes ces idées créa un délitement de l’ordre moral en occident et permis la revanche du marché sur l’Etat et les élites politiques.

Dans la meme période, en Chine démarrait une troisième révolution après celle de 49 et 66 , pilotée par Deng Xiao Ping, elle se veut socialiste dans le discours mais dans la pratique, elle est capitaliste parce que suivant une logique primitive du capitalisme c’est à dire le capitalisme d’Etat.

Il faudra 40 ans ( de 1952 à 1995 ) pour qu’une partie de l’Europe remarque la déroute que lui avait fait subir cette fausse illusion qui voudrait qu’en triomphant sur l’URSS on triomphait sur tous ses adversaires.

Parmi ces auteurs qui sonne l’alerte nous avons Samuel Huntington qui pourtant avait été en premier lieu convaincu par la thèse de Francis Fukuyama sur le triomphe du libéralisme lorsqu’on lit son ouvrage intitulé la troisième vague.

Samuel sera réveillé dans son sommeil par les attentats islamistes de Nairobi et réveilla par la suite l’Europe profonde, (la vieille Europe fasciste et xénophobe) à travers son célèbre ouvrage clash of civilizations.

Du coup ses idées font naître sur les flancs du parti républicain le fameux mouvement Tea Party qui sous fond de discours anti-musulman et anti libéralisme mobilisent les couches populaires racistes et xénophobes de ce pays.

Ses idées seront reprises en Europe par certains penseurs de l’extreme droite populiste parmi lesquels nous avons Zemour et Renaud Camus et donnera naissance à la théorie du grand remplacement.

Cette théorie anti-libérale et anti-musulmane sera confirmée par les attentats du world trade center, de Madrid et récemment de Paris, et de Londres etc…mais surtout par le crise économique de 2008, l’incapacité de l’Europe(UE) à juguler cette dernière mais aussi par la montée en puissance de la Chine au plan économique, les guerres religieuses au Moyen Orient ,l’alliance Russo-Turque , la déstabilisation de l’Egypte et de la Syrie et le mouvement de populations musulmanes vers l’Europe que cela a généré.

Ces faits déjà prédit dans l’ouvrage sus-mentionné de Samuel il y’a plus de 10 ans auparavant contribuèrent à redorer le blason des partis extrémistes en Europe.

C’est dans ce contexte qu’il faut comprendre comme dans les années 30 le succès des partis nationalistes dans les opinions publiques occidentales.

Seulement aujourd’hui en Europe , le Juif est remplacé par le Musulman et Wall street par Bruxelles. Si en 1930, il restait une gauche soudée pour contrecarrer les poussées nationalistes et fascistes observées en Europe, aujourd’hui cette gauche n’existe pas, elle a capitulée face au néolibéralisme et s’est laissée phagocytée et déviée de ses valeurs par sa frange petite bourgeoise drapée du manteau de la sociale démocratie.

Le fort des libéraux , c’est qu’il n’ont pas aussi épargné la droite, sa frange petite bourgeoise s’est laissé happée par le néolibéralisme. La gauche quand à elle tente de se relever mais en ignorant la méthode marxiste léniniste du combat politique au profit du siècle des lumières ( pourtant bourgeoise comme Marx l’avait si bien dit après son séjour à Paris).

Dans ce contexte et comme les élites libéraux n’ont pu l’empêcher aux Etats Unis d’Amérique avec l’élection d’un passéiste et néo-conservateur du nom de D Trump, c’est pas en Europe qu’ils empêcheront à long terme l’avènement de régimes d’extreme droite.

Et ce qui s’est passé en France avec l’élection de Macron n’est que de la pure réaction mais à y voir, de plus prés, les forces d’extreme droite sont aujourd’hui les plus organisées et gagnent de plus en plus l’estime dans les classes moyennes ,dans la haute bourgeoisie et dans l’appareil sécuritaire des Etats lassés par tant d’année de mensonge, de corruption et d’affaiblissement de la puissance publique sous prétexte d’équilibre budgétaire au profit du marché dénudé de toutes considération morale et éthique.

Comme tout peuple et comme nous l’apprend l’histoire l’Europe à l’image l’Amérique et parce que concurrencée de toute part aujourd’hui”hui sur ce qu’elle savait faire le mieux à savoir commercer, inventer, découvrir et construire retournera dans son passé pour se ressourcer et y trouver les valeurs que le marché lui a fait perdre.

Et malheureusement, ces valeurs aujourd’hui il n’y a que l’extreme droite qui les promeut et qui s’organise en conséquence.

L’abstention observée lors des législatives françaises doit faire peur à plus d’eux car elle cache un rejet profond de l’élite politique occidentale qui n’arrive plus à rassurer son peuple face aux multiples fléaux qui l’assaille. Si Macron était la solution , Obama le serait au Etats Unis au bout de 08 ans de pouvoir.

Donc cela ne doit surprendre personne si demain il y’a des Trump un peut partout en Europe et tout ce que cela peut comporter en termes de danger et de menaces à la paix mondiale au regarde de l’idéologie xénophobe, ultranationaliste et islamophobe qui sou-tendent de tels projets de sociétés.

PLAIDOYER POUR UN OBSERVATOIRE AFRICAIN DES SOCIÉTÉS EUROPÉENNES

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*