Emission “Xew Xewi Rewmi” du mardi 8 Mai 2018 avec Ahmadou Diop: MACKY SALL, « UNE ENZYME » AU CŒUR DU SÈNÈGAL.

Emission “Xew Xewi Rewmi” du mardi 8 Mai 2018 avec Ahmadou Diop: MACKY SALL, « UNE ENZYME » AU CŒUR DU SÈNÈGAL.

Une enzyme, est une bactérie,  un microbe dangreux qui tue tout dans Son passage.  Voilà pourquoi  j’utilise la  métaphore UNE ENZYME, incarnée   par le larbin en chair en os sur le terrain du crime.

Le premier  voleur-faussaire,  déclaré l’enzyme au cœur du Sénégal,  a été pris la main dans  le sac plus d’une fois,  fait parler de lui encore, s’octroie  indignement et librement,  décaisse  dans la caisse blanche du premier ministron  8,5 milliards de francs CFA soi-disant pour moderniser la ville de Thiès  en quelques encablures des cirques électoraux de 2019. Une concurrence déloyale qui  témoigne  d’un banditisme, qui s’inscrit dans l’éternel  braquage  auquel il nous a habitués.

Personnellement, j’ai  des  doutes   sur la légalité des procès judiciaires à grand renfort de publicité mensongère, portent en réalité des  connotations  bassement politiques, concernant le fils de son père et Khalifa Sall, nous renseignent  sur un escroc- Macky Sall, Himself, qui récuse d’avoir des adversaires  gênants, l’empêchant de dormir.

Karim wade, qui a été condamné à  5 ans de prison ferme, pour  enrichissement  illicite à  hauteur de 138 MRDS   FCFA.  Mais subitement,  de façon inattendue, le super ministre d’état du ciel et de la terre,  n’a pas purgé sa peine,   est libéré, gracié  en catimini  en pleine nuit, mis dans l’avion,  manu militari,  atterrit au Qatar.   La Crei, n’a pas versé le rapport   du magistrat français dans le dossier. à quelle planète sommes dans notre pays étrange et à la renverse ?

 Quant à khalifa Sall,  le député-maire de dakar, qui devrait bénéficier d’une immunité parlementaire au même pied d’égalité que macky Sall, l’intouchable,  est poursuivi pour escroquerie, détournement de biens publics, notamment  sur la caisse d’avance  d’un milliard  800.000 FCFA, qui a été votée par le conseil municipal. La justice du tyran admet qu’il  ne s’est pas enrichi personnellement.

C’est la preuve qu’il n’y a pas de  séparation des pouvoirs, qu’on le veuille ou non. Dans un état normal,  transparent, une seule justice existe.   En vérité,  sous  le règne du régime le plus calamiteux,  du dictateur, il y a deux justices   parallèles qui sont tenues   par le  chef de l’exécutif totalitaire, agissent, selon la demande diktat du fasciste dans le secret des dieux  envoie son procureur alimentaire,  en l’occurrence,  Serigne Bassirou Guèye, surnommé le capitulard, mercenaire, aligné,  devient lui-même multimilliardaire  par les postes de nominations tan Sa Bula Nex.

Soyons  donc sérieux ! Personne dans notre pays, n’a  le monopole du verbe,  ni  ne   détient  l’apanage du verbe  et  de la rhétorique.

 Soyons  rationnels  libres, justes  et moins hypocrites, moins  haineux partiels, parcellaires. on ne peut pas la fois refuser  et  les candidatures de Khalifa Sall et Karim Wade , sous le postulat des mensonges  cousus de fil blanc, et  accepter la candidature du  minable,  menteur  le professionnel profanateur dans l’âme,  lequel  s’érige  le caniche de l’occident, pille toutes nos ressources vitales, jouit du pouvoir pour se donner piteusement une notoriété imaginaire, bafoue toutes les libertés fondamentales de conscience,  tripatouille la constitution moribonde,  effectue  à l’échelle ,planétaires internationale des  voyages superflus et dépenses  à tout sans compter l’argent du contribuable sénégalais.

Qui envoie donc    aux charbons ces activistes  chevronnés et à quelle fin ?  Ou cherchent-ils encore des strapontins ?

 On ne peut  pas dénoncer une dictature,  en mettant une autre en place, qui est beaucoup  plus dangereuse. Ceux-là même  qui s’autoproclament  des distributeurs des bons et mauvais  au uns et aux autres, sont –ils  vraiment crédibles ?

 La politique est un sacerdoce, mais   ne pas être  prise  sur  l’angle des considérations  partisanes ou des règlements de comptes. Car  d’un côté,  on s’acharne sur l’ancien  super ministre d’état du ciel et de la terre,  à qui on accorde aucune circonstance,  tandis que de l’autre côté,  on mesure les  mots  par des propos  aigres-doux  par  peur de représailles.

Pour qui se prennent ces gens-là ?   Et au nom de quoi ? Nous ne sommes pas des souteneurs de Karim Wade ou de Khalifa Sall.

Nous  sommes libres et indépendants, et nous soutenons  exclusivement la démocratie et un état de droit.  Le vrai  coupable désigné numéro 1,   doit bénéficier des tirs groupés, c’est   macky sall, le traitre du  déshonneur, le mal du Sénégal,  le  monstre singulier,  négationniste casseur du siècle, le vindicatif,   ségrégationniste   en chair et en os,   qui  est au sommet de l’état,  qui prétend  se  donner une  respectabilité de pacotille derrière les grilles d’un palais “Nédo ko Bandoum “.

Nous n’avons ni des véritables  institutions, exemplaires, libres, mais au contraire  des mercenaires- alimentaires qui sont au service  d’un  minable  voyou,  moribond, qui est  loin d’être  un président de la république normal,  n’a aucune moralité, ne dispose de la moindre étoffe d’une  élite digne de ce nom.

Nous sommes tombés plus bas que jamais,  pour avoir accordé  des largesses  au nullard,  estampillé le  sale nègre de service. Ce que l’on a refusé à wade et son régime, on l’accorde au valet teigneux. Abdoulaye  Sylla  qui est  prétendument nommé   l’administrateur  provisoire  de AHS,  ne que joue  son  rôle de prête-nom.  Le véritable patron  est  ailleurs, porte  le nom  du fils  de Macky Sall.

 Comment accepter que le Casseur du sSècle au Sénégal, malgré ses scandales infinis,  puisse  arroser   à coups de  mrds de FCFA  à son fiston, Amadou Sall.

 Ce dernier  a eu  le culot  de porter une montre  qui vaut plus de  11 000 EUROS,  dépense sans compter, s’achète à tout vent  de grosses cylindrées, voyage aux frais de la république dans les monarchies arabes du Golf,  taillées sur mesure par les mêmes puissances coloniales, qui le reçoivent avec tous les égards, pour une famille si pauvre, hier très pauvre même, n’arrivait pas à manger un seul repas.

Et  Marième Faye, qui  s’érige librement  le guichet automatique, a  bien ouvert la boite de pandore, s’octroie  de façon attentatoire  des bijoux d’or, de diamants de toutes sortes, se promène elle aussi avec des sacs  coûtant plus de 19000 EUROS.  C’est la république de l’abondance familiale des faussaires  et des arrivistes, opportunistes,  des criminels  et des porte- malheurs  en bande organisée.

Pendant ce temps la, la surabondance  nauséabonde, servile, pour exister,  titre pompeusement et emphatiquement : une sénégalaise en Italie, est virée de son poste, parce qu’elle est noire.  Oui, le racisme italien est condamnable. Alors que le gouvernement de capharnaüm en place d’apartheid, ségrégationniste,  négationniste,  par son indignité abrasive,  s’accommode et , s’aligne dans cette trajectoire ethnique, depuis le 25 mars 2012.  Comment voulez-vous que l’on nous considère, nous  respecte dans ces conditions ?

J’ouvre une parenthèse et pour cause. La fête à Macron  a été célébrée en grande pompe, la semaine dernière avec un document  Macron,  le Casse du siècle, diffusé le  SAMEDI  5 MAI 2018 à paris.

En vérité et en toute humilité, à propos de Macky Sall,   j’ai été le premier à écrire  un article,  intitulé “Le Casse du Siècle au Sénégal“ et la parade pandémique des interdictions burlesques dans mon émission “Xew Xewi Rewmi ” du 4 Octobre 2016 ? Par Ahmadou Diop CPC.

Le 13 Octobre 2015, Chronique : les égouts politiques  paradisiaques : le Sénégal à l’honneur des imposteurs. Par Ahmadou Diop CPC. Mais   Youtube indique que  cette vidéo  n’est pas disponible. Je comparais Macky Sall, le casseur du siècle  à Albert  Spaggiari.

Consultez ma Chronique du 15  décembre 2015,  intitulée : ”Croyances mystiques en Afrique : Où va le Sénégal ? ” Par Ahmadou Diop CPC.

 Le texte est toujours visible  sur internet, mais l’audio  n’est plus disponible, comme tant d’autres à la pelle, notamment les vidéos  de l’Info Autrement  de notre Radio Sunuker FM- la première Radio Panafricaine  de Renommée Internationale  installée à  Los Angles en Californie. Allez savoir !

Tous les porteurs de voix sont désormais menacés par la dictateur et sa garde Waffen SS. Personne n’est à l’abri de rien.  Et je ne sais de quoi je parle malheureusement, tous ceux qui parlent avec courage restent inaudibles, ne sont pas pris au sérieux,  au point   qu’on les  peint pour des aigris  et  sous l’autel de la rengaine.  Ça c’est l’exception  du  Sénégal.  C’est qu’a  bien compris le Satan,  qui nous gouverne d’une main de fer

Un pays qui ne maîtrise  ni sa politique, ne contrôle ni son  économie, n’a pas sa souveraineté monétaire, financière,  n’assure  pas  et son espace terrestre et aérien sa défense nationale, est un pays soumis.  Un tel   pays  qui appelle à la rescousse  l’extérieur, nous donne la mesure de  la dépendance dynamique entre dominateur –dominé –gagnant – perdant –oppresseur -opposé.

Un tel pays  qui  n’est pas libre, ni indépendant, ni souverain, ne peut émerger d’un iota,   plombe  son avenir et son présent tous sont compromis. C’est bien le cas avéré  avec le tonitruant, pion, en place,  qui s’est converti en  dindon de la farce, emprisonne à tout vent tous ceux qui lui font de l’ombre, mais    tout journaliste, qui dénonce sa tyrannie, est  jette dare-dare, trainé dans la boue  manu militari en pâture et emmené à la prison.

 L’autocrate, lâche de la désinvolture, qui est  grisé par l’euphorie du pouvoir  devient de plus en plus arrogant, versatile,  montre son véritable visage hideux,  oublie sciemment les raisons pour lesquelles  il  a été élu dans des conditions exceptionnelles,  se complaît  en  pitoyable  qualité d’ affabulateur, digne de son rang,  déclaré le larbin, le valet le plus sûr, s’érige  lamentablement en  sous  en mascotte  sous-marin américano français service commandé ,  a bien les pieds et poings liés,  dont l’indignité et  la cécité  et la vertu très  repoussantes  se résument à piller toutes nos ressources vitales, essentielles qu’il brade à tout vent une par une, en les livrant honteusement  à ceux qui sont ses maîtres et  à qui il achète des gourdins électriques, pour nous faire taire.

In the Spotlight

Mohammed ben Salmane blessé

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Mohammed ben Nayef, ancien prince héritier saoudien, confirme sur son compte Twitter que le fils et successeur désigné du roi saoudien, Mohammed ben Salmane, avait été blessé au cours de la fusillade qui a eu [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*