Emmanuel Macron qualifie de « crimes contre l’humanité » les faits d’esclavage en Libye

French President Emmanuel Macron delivers a speech at the Elysee Palace in Paris during the Prefects Reunion on September 5, 2017. / AFP PHOTO / POOL / ETIENNE LAURENT

La France demande une réunion « expresse » du Conseil de sécurité des Nations unies pour débattre de la vente de migrants africains comme esclaves en Libye, révélée par la chaîne américaine CNN, a annoncé mercredi le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

« La France a décidé ce matin de demander la réunion expresse du Conseil de sécurité des Nations unies pour aborder cette question. Elle le fait comme membre permanent du Conseil de sécurité, elle a la capacité de le faire et nous le faisons », a-t-il souligné devant l’Assemblée nationale, en réponse à une question du député Jean-Philippe Nilor (Martinique, GDR).

« Nous souhaitons que le Conseil de sécurité s’entoure des avis publics de l’Organisation internationale des migrations et du Haut commissariat aux réfugiés, pour que ces deux organismes des Nations unies rendent public l’état réel de la situation en Libye, dont fait partie la traite des migrants », a ajouté le ministre.

Emmanuel Macron pour sa part qualifie de « crimes contre l’humanité » les faits d’esclavage en Libye.

Avec France24

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*