En Algérie, plus d’une centaine de candidatures potentielles à l’élection présidentielle

À trois mois de l’élection présidentielle, le ministère algérien de l’Intérieur a enregistré plus d’une centaine de candidatures pour s’engager dans la course.

101 lettres d’intention de candidature ont été déposées en vue de l’élection présidentielle du 18 avril, a annoncé le ministère algérien de l’Intérieur, indiquant qu’il s’agit d’une liste encore provisoire arrêtée au 26 janvier.

Parmi les postulants figurent 13 chefs de partis politiques et 88 prétendants indépendants, détaille le ministère, ajoutant que les personnes en question ont reçu des formulaires de souscription de signatures.

La date limite du dépôt des dossiers de candidature pour l’élection présidentielle est fixée au 3 mars 2019 à minuit.

Plus tôt dans la journée du 26 janvier, le principal parti islamiste algérien, le Mouvement de la société pour la paix (MSP), a annoncé son intention de participer à la course.

Le mandat du Président Abdelaziz Bouteflika, à la tête de l’Algérie depuis 1999, expire le 28 avril prochain. Son camp l’appelle depuis plusieurs mois à se représenter pour un cinquième mandat, mais M.Bouteflika, 81 ans, n’a pour l’heure pas fait part de ses intentions. Il a jusqu’au 3 mars à minuit pour le faire.

Pour la précédente présidentielle en 2014, M.Bouteflika avait déposé sa candidature dans les ultimes jours avant l’expiration du délai.

fr.sputniknews.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*