En l’honneur la charte de gouvernance démocratique issue des assises

Amadou Makhtar Mbow et Macky SallLa constitution de la CNRI est une Appel à la concorde Africaine Mes chers compatriotes Monsieur Abraham Lincoln (Que la félicité et la paix enrobe son âme d’homme bon !) disaient en Mille huit cent soixante cinq : « mon rôle est de hisser le drapeau.

C’est au peuple de le maintenir hissé. » Lui qui a défendu au mépris et au prix de sa vie l’abolition de l’esclavage aux Etats-Unis et l’égalité des races de droit mais aussi devant la loi; s’adresse aujourd’hui encore à nous Nègres qui avions été les seuls bénéficiaires de ce XIIIème amendement ; lequel pour la première fois de l’histoire nous rendait et nous ramenait à la dignité d’hominien.

Depuis Février Deux mille quatorze la commission nationale de reformes des institutions commanditée dans un remarquable sursaut de patriotisme par le président Macky Sall, a fini de construire un projet de constitution que doivent adopter le Sénégal et même les pays africains pour émerger et accéder dans une mondialisation pétrie d’intérêt et d’égoïsme ; à la réévaluation des termes de l’échange qui entrainerait la véritable renaissance africaine à laquelle, aucune statue colossale ni aucune poésie pédante ne peut nous mener.

Nous y mènera seulement des actes patriotiquement désintéressés, posés par des êtres éphémères dont le temps et les peuples immortaliseront les noms. Dans sa préambule qui fait partie intégrante de la constitution, notons cette invite, qui est un cri de cœur, de sagesse des vrais panafricanistes qui veulent servir et non se servir: « notre volonté inébranlable de réaliser l’unité africaine et, à cette fin, de consentir, au besoin, aux limitations de souveraineté nécessaires à l’organisation et à la défense de l’intégration africaine. » Citoyens d’Afrique !

La charte de bonne gouvernance issue des assises et son dérivé, la constitution proposée par la CNRI sont un véritable dogme. Ceux qui prônent le contraire et qui par effronterie par impiété ou par hypocrisie osent le comparer au coran ou à la bible ne protègent que leur intérêt aveugle et égoïste étant entendu qu’ils savent que Le principe de la République proposée: « le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple » ne tolère pas, ne couronne pas, et ne protège pas des pistoléros dans les rues de ses villes.

Mon bien cher compatriote, la République proposée: « le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple » interdit à quelque gouvernant qui soit de confisquer la souveraineté du peuple pour ses propres intérêts. Elle est la seule issue de secours par laquelle aujourd’hui nos peuples et nos états peuvent accéder à la véritable liberté à la véritable union africaine et à la prise en main de notre destin. La CNRI a fabriqué un fanion pour l’Afrique c’est à nos souverains gouvernants de le hisser et à nos peuples de le maintenir hisser, quel qu’en soit le prix. Sinon, sachons nous forgeons les fers de notre très prochaine servitude. A bon entendeur salut !

Papa amadou Ndiaye leconsulteursa@yahoo.fr

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*