Encore une morte suspecte d’un émigré sénégalais en Italie

Il s’agit de celle du nommé Cheikh Oumar Ly. Celui-ci aurait perdu la vie dans la nuit du 22 au 23 septembre, dans les grilles de sécurité de la Kestura (police) de San Vitale, à Bologne, où il était gardé à vue, suite à une dispute conjugale. Selon l’organisation internationale de défense des migrants Horizon sans frontières, c’est le lendemain, au petit matin, que la police a appelé la femme du défunt pour lui annoncer que son mari se serait suicidé par pendaison… avec son tee-shirt.

HSF renseigne que cette version a été jugée ‘’invraisemblable’’ par les proches et amis de la victime et la communauté sénégalaise d’Italie qui a demandé une autopsie. Ladite demande aurait été rejetée par le procureur italien. C’est la raison pour laquelle l’organisation veut que ‘’la vérité soit établie sans l’ombre d’un doute et pour édifier la famille’’.

Boubacar Sèye demande également au procureur ‘’d’user de ses pouvoirs pour éclairer l’opinion sur les circonstances de ce drame’’. Au passage, il exhorte l’Etat à une meilleure protection des Sénégalais de l’extérieur. Selon HSF, Cheikh Oumar Ly était ‘’l’espoir de toute une famille restée au Sénégal’’. Il était établi en Italie depuis plus de 4 ans, et est père d’une fillette de 2 ans dont la mère est d’origine italienne.

Source: Enqueteplus.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*