Sénégal : Adama Paris, papesse de la mode

La styliste sénégalaise Adama Paris, forte du succès de sa Dakar Fashion Week lancée il y a seize ans, conçoit son travail comme un engagement politico-culturel.

Effervescence à Dakar. La 16e édition de la Fashion Week est lancée. Pendant quatre jours, sa fondatrice, la styliste de 41 ans Adama Paris, est sous les feux des projecteurs, cette semaine de la mode suscitant désormais l’intérêt de nombreux médias internationaux. Après un premier show à la résidence de l’ambassadeur de France au Sénégal, Adama Paris a convié certains des stylistes participant à l’événement afin qu’ils évoquent leur vision des modes africaines. Le rendez-vous a été donné à l’Alkimia, bar-restaurant branché du quartier des Almadies qui a, pour l’occasion, gracieusement ouvert ses portes à la papesse de la mode. Durant notre entretien, une caméra la suit partout : « c’est pour ma propre téléréalité », dit-elle.

Multiculturelle

Vêtue d’un boubou jaune confectionné par une jeune styliste sénégalaise, chaussée de sandales chinées au Kenya, Adama Paris arbore une coiffure peule, clin d’œil à ses origines. « Disons plutôt que je suis métisse. Mon père est wolof et ma mère, peule. » Lui était ambassadeur, elle politicienne. Le couple a donné le jour à Adama Ndiaye en 1977, à Kinshasa. La créatrice, qui se dit « afropolitaine », n’en est pas peu fière. « Je revendique cette identité dans la mesure où je suis profondément africaine tout en ayant le regard tourné vers le monde et ce qu’il a à offrir. J’ai la chance d’être multiculturelle dans la mesure où, depuis mon plus jeune âge, j’ai vécu dans plusieurs villes

jeuneafrique.co

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*