Environ 1,8 million de pèlerins attendus à La Mecque pour le hajj

Environ 1,8 million de pèlerins sont arrivés mardi en Arabie Saoudite afin de participer au hajj, le grand pèlerinage musulman annuel à La Mecque. Les autorités saoudiennes s’attendent à accueillir un nombre record de deux millions de personnes, et ce malgré un recul en chute libre des pèlerins originaires du Qatar. Le hajj est l’un des cinq piliers de l’islam.

Tous les adultes musulmans qui sont en état physique et financier de le faire sont tenus de se rendre au moins une fois dans leur vie en pèlerinage à La Mecque, la ville de naissance du prophète Mahomet.

Jusqu’à ce mardi, quelque 1,8 million de personnes sont déjà arrivées en Arabie saoudite pour le hajj, qui commence officiellement mercredi. La très grande majorité d’entre elles -environ 1,6 million de pélerins- a pris l’avion pour rejoindre le royaume saoudien.

Les autorités locales estiment que l’on devrait atteindre cette année le nombre record de deux millions de personnes en pèlerinage à La Mecque, soit un peu plus que l’an dernier. Près d’1,9 million de musulmans, originaires de plus de vingt pays différents, avaient alors rallié La Mecque.

La crise du Golfe a par ailleurs empêché le voyage de nombreux pèlerins du Qatar qui a accusé son grand voisin, l’Arabie saoudite, d’avoir “politisé” cet événement religieux sans vraiment encourager ses citoyens à y participer.

Le gouvernement qatari n’a publié aucun chiffre, mais la Commission nationale des droits de l’Homme du Qatar, liée au pouvoir, a estimé que seulement “60 à 70” pèlerins du petit émirat avaient réussi à se rendre en Arabie saoudite la semaine dernière. Les estimations sont plus élevées côté saoudien, certains médias parlant de 1.200 pèlerins venus du Qatar.

Pour que l’événement se déroule dans de bonnes conditions, l’Arabie saoudite a pris d’importantes mesures de sécurité. Elle a fait appel à 17.000 collaborateurs de la protection civile et 3.000 véhicules pour assurer la sécurité des pèlerins. En outre, 300 ambulances se tiennent prêtes en cas de besoin. En septembre 2015, un mouvement de masse parmi les pèlerins avait coûté la vie à près de 2.300 d’entre eux.

Auteur: 7sur7.be

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*