Evacuation médicale de Bibo Bourgi : Macky signe le bon de sortie

MACKY-SALL-Pr-152Rien ne devrait s’opposer à une évacuation sanitaire à l’étranger de l’inculpé Ibrahima Khalil Bourgi dit Bibo. Le chef de l’Etat, d’après nos sources, a instruit le parquet spécial près la Crei de ne pas s’opposer à une demande des conseils de Bourgi allant dans ce sens.

Bibo Bourgi peut envisager l’avenir sur le plan sanitaire sous de bons auspices. Le Quotidien a appris de bonne source que le chef de l’Etat milite pour une évacuation de l’inculpé Ibrahima Khalil Bourgi dit Bibo. Il nous revient en effet que le Président Macky Sall a instruit le Parquet spécial près la Crei de ne pas s’opposer à une requête des conseils de Bibo Bourgi aux fins d’une évacuation de ce dernier à l’étranger pour des soins médicaux.

Pour rappel, Le Quotidien écrivait dans son édition N° 3442 que M. Bourgi était encore hospitalisé, dimanche dernier, pour complications post-opératoires. Privé d’une autorisation pour une évacuation médicale en France, M. Bourgi avait subi une intervention médicale à l’Hôpital général de Grand Yoff (ex-Cto).
Des médecins avaient déclaré sous la garantie de l’anonymat que, vue la complexité de l’opération, que le personnel sur place n’a pas l’habitude d’effectuer, l’intervention devait se passer en deux étapes, et la prochaine était programmée pour 5 semaines après, c’est-à-dire, dans environ deux semaines.

Malheureusement, les choses ne semblent pas se présenter comme voulu. En effet, à la suite de complications survenues après cette première opération, Bibo Bourgi a dû être interné d’urgence, et il semblerait que l’on doive encore l’opérer d’urgence, car son état serait critique.

La maladie de Bibo Bourgi a été longuement commentée par la presse sénégalaise, depuis son inculpation, et son internement, dans le cadre de la procédure concernant la lutte contre l’enrichissement illicite. Du fait de son état de santé, il n’a pu supporter les rigueurs de la détention, et a même bénéficié d’une liberté provisoire afin de pouvoir se soigner. En plus de problèmes cardiaques, Ibrahim Aboukhalil Bourgi souffrirait d’insuffisance rénale.

mdiatta@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*