Éventuel report des locales : L’opposition laissera-t-il encore Macky faire ?

Opposition presidential candidate and former Prime Minister Macky Sall casts his vote at a polling station in Fatick, Senegal Sunday, March 25, 2012. Senegalese voters are deciding Sunday whether to give their 85-year-old president, Abdoulaye Wade, another term in office, or instead back his one-time protege Sall in a runoff election that could oust the incumbent of 12 years.(AP Photo/Tanya Bindra)

Tout dépendra du résultat qui sortira du dialogue voulu par le chef de l’Etat. En ce sens, le calendrier des prochaines échéances électorales pourrait être bientôt modifié.

Les élections locales, prévues en décembre 2019, seraient ainsi susceptibles d’être reportées. Après un premier report, l’opposition laissera-t-il le chef de l’Etat dans ses manœuvres à souhait ?

Macky dans ses manœuvres à souhait… Il n’est pas exagéré de dire que l’opposition qui était partie à la présidentielle déclinera le dialogue nationale prôné par le chef de l’Etat. Et cela peut engendrer un autre report des élections locales prévues au mois de décembre prochain.

Invité de l’émission Grand Jury sur la Tfm, les mois derniers, alors ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall, avait indiqué qu’un réaménagement dans des locales avait à l’étude.

Toutefois le Garde des Sceaux ne parle pas de «report» mais de «décalage» d’ici à décembre 2019. Le Pds qui était resté muet sur cette question compte répondre favorablement mais.

«Nous allons participer au dialogue. Mais nous sommes pour un dialogue politique et non pour des accords politiques», a Amadou Sall sur les ondes de la Rfm, dimanche dernier.

Après le départ de plusieurs responsables du parti, le Pds reste dans une position de négociation pour sa survie au sein de l’arène politique. L’opposition va-t-il laisser faire ?

L’opposition qui n’a plus confiance au chef de l’Etat, n’acceptera pas un autre report des élections Locales. Car, cette donne ne peut intervenir sans consensus avec les partis politiques. C’est sûr. Cela va davantage élargir le fossé entre le chef de l’Etat et son opposition. Car, ce dialogue de sourds va prendre des proportions inquiétantes, au moment où l’opposition maintient toujours le suspense.

Idrissa Seck et Cie ne reconnaissent toujours pas la réélection de Macky Sall. Il est sûr que sur cette question d’un autre report des élections locales, l’opposition qui compte venir à bout de Benno lors de ces joutes électorales ne laisserai point le pouvoir en place leur définir la conduite a adopter. Ce qui risquera de mettre le feu aux poudres.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*