Évolution des cours des matières premières en octobre 2016 : Le prix du riz parfumé en hausse de 0,1%, le kilo du sucre raffiné s’est raffermi de 0,7%

sac-rizEn novembre 2016, les prévisions du département américain de l’agriculture (Usda) tablent sur une offre mondiale de céréales de 3150,8 millions de tonnes pour la campagne 2016-2017, en hausse respective de 0,2% et 3,9% par rapport aux prévisions du mois d’octobre 2016 et aux estimations de 2015-2016. Aussi, les prévisions de la demande mondiale de céréales de novembre 2016, estimées à 2529,4 millions de tonnes, se sont respectivement renforcées de 0,1% et 4,1%, par rapport aux prévisions du mois passé et aux estimations de la campagne 2015-2016. Concernant les cours, au mois d’octobre 2016, au niveau local, ceux du riz parfumé (0,1%), du sucre (0,7%) se sont renforcés, en rythme mensuel.

La Direction de la prévision et des études économiques (Dpee) vient de publier son rapport sur l’évolution des cours des matières premières en octobre 2016. Et selon le document, les prévisions du département américain de l’agriculture (Usda) du mois de novembre 2016 tablent sur une offre mondiale de riz de 600,1 millions de tonnes pour la campagne 2016-2017, en hausse respective de 0,2% et 2,3% par rapport aux prévisions du mois d’octobre 2016 et aux estimations de la campagne 2015-2016. De même, les prévisions de novembre 2016 de la demande mondiale de riz, situées à 478,4 millions de tonnes, ont augmenté de 0,05% et 1,7% par rapport, respectivement, à celles du mois passé et aux estimations de la campagne 2015-2016.
Sur le marché local, au mois d’octobre 2016, le prix moyen du kilogramme de riz parfumé a augmenté de 0,1%, en variation mensuelle, s’établissant à 375 francs Cfa alors que celui du kilogramme de riz brisé ordinaire a reculé de 0,1% pour s’échanger à 276 francs Cfa.
Concernant le blé tendre, en novembre 2016, l’Usda a évalué l’offre mondiale de blé à 985,7 millions de tonnes, soit des hausses respectives de 0,2% et 3,5% comparativement aux prévisions du mois passé et aux estimations de la campagne 2015-2016. S’agissant des prévisions de novembre 2016 de la demande mondiale de blé, elles sont estimées à 736,5 millions de tonnes pour la campagne 2016-2017, se renforçant respectivement de 0,1% et 3,5% par rapport aux prévisions du mois d’octobre et aux estimations de la campagne 2015-2016.
Et d’après la Dpee, au Sénégal, au mois d’octobre 2016, le prix du kilogramme de farine de blé a baissé de 1,4%, en variation mensuelle, pour s’établir à 413 francs Cfa.

Le prix du maïs séché a reculé de 0,2%
L’Usda a estimé, au mois de novembre 2016, la production mondiale de maïs à 1030,5 millions de tonnes pour la campagne 2016-2017, soit des hausses respectives de 0,5% et 7,4% par rapport aux prévisions du mois passé et aux estimations de la campagne 2015-2016.
Concernant les prévisions de novembre 2016 de la consommation mondiale de maïs, elles se sont établies à 1021,7 millions de tonnes pour la campagne 2016-2017, progressant de 0,3% et 4,2%, respectivement par rapport aux prévisions d’octobre 2016 et aux estimations de la campagne 2015-2016. Sur le marché local, le prix du kilogramme de maïs séché a reculé de 0,2% en variation mensuelle, s’échangeant à 272 francs Cfa au mois d’octobre 2016.
Pour ce qui est du sucre, dans son dernier rapport, l’Iso (Organisation internationale du sucre) a prévu un déficit mondial de 7 millions de tonnes de sucre pour la campagne 2016-2017, en augmentation de 3,2 millions de tonnes par rapport aux précédentes estimations. Aussi, la campagne 2015-2016 est marquée par un déficit de 5,7 millions de tonnes alors que celle de
2014-2015 a enregistré un surplus de 2,3 millions de tonnes. Concernant les prix, après la baisse de 0,8% enregistrée au mois d’août 2016, le cours du sucre blanc a repris une orientation haussière.

Les prix du litre de super carburant et du gasoil sont restés inchangés
En variation mensuelle, il s’est renforcé de 4,5% en octobre 2016. Les prix du sucre ont maintenu leur progression, principalement en raison du déficit attendu pour la campagne 2016-2017, après celui de 2015-2016. En glissement annuel, le cours du sucre blanc s’est raffermi de 34,5% sur les dix premiers mois de 2016. Sur le marché local, au mois d’octobre 2016, le prix du kilogramme de sucre raffiné en poudre s’est raffermi de 0,7% pour s’échanger à 596 francs Cfa.
En novembre 2016, l’Aie (Agence internationale de l’Energie) a estimé l’offre mondiale de pétrole à 96,1 millions de barils par jour (mb/j), en hausse respective de 0,1% et 0,4% par rapport aux prévisions du mois précédent et aux estimations de 2015. De même, les prévisions de novembre 2016 de la demande mondiale de pétrole, évaluées à 95,4 mb/j, ont augmenté de 0,07% et 1,4%, respectivement, par rapport aux prévisions d’octobre 2016 et
aux estimations de 2015.
Alors que le marché du pétrole reste plombé par la surabondance de l’offre depuis 2014, l’annonce en fin septembre 2016 d’un accord de l’Opep visant à réduire sa production pétrolière a fait remonter les cours du baril au mois d’octobre 2016 (+7,7% sur un mois). En glissement annuel, le cours du baril de brent a enregistré une baisse de 21,6% sur les dix premiers mois de 2016.
Sur le marché local, au mois d’octobre 2016, les prix du litre de super carburant et du gasoil sont restés inchangés par rapport à leurs niveaux respectifs de mars 2016 (695 francs Cfa et 595 francs Cfa).

(Source : Le Populaire)

PARTAGER

Facebook
Tw

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*