EXCLUSIF : Macky Sall accorde une grâce à Khalifa Sall !

Alors que la polémique continue d’enfler sur le combat d’hier, Macky SALL a surpris tout le Sénégal en faisant libérer Khalifa SALL par la Grâce présidentielle. Par cette action, il surprend tous les détracteurs qui parlaient d’élimination d’un adversaire politique.

Au lendemain de la condamnation, vendredi 30 mars, du maire de Dakar, Khalifa Sall, à cinq années de prison ferme pour escroquerie sur des deniers publics, c’est la quasi-totalité de la presse sénégalaise qui titrait sur la chute de l’un des hommes politiques les plus importants du pays. La presse sénégalaise se demandait s’il s’agissait d’une condamnation politique, comme le clament les partisans du maire, ou bien d’une décision indépendante visant à sanctionner la corruption.

Le ton est monté du côté du Walf Quotidien avec ce titre : « Khalifa Sall condamné à cinq ans de prison ». « Enfin, ils l’ont eu » ; « Une condamnation sévère, injuste et malhonnête », commentent différentes personnalités de l’opposition dans les colonnes du journal.

La parole a été donnée à la majorité comme à l’opposition dans le journal Le Quotidien. Le président du groupe parlementaire de la majorité, Aymérou Gningue, y assure que la justice « s’était appuyée sur des faits » et que l’enquête rappelle « la fureur déclenchée par l’annonce tant attendue du verdict » dans le tribunal de Dakar.

« Un tohu-bohu qui n’avait pas perturbé le maire », constate le quotidien officiel, Le Soleil, qui donnait enfin la parole à l’ancien camp du maire, le parti socialiste. « C’est très dur pour nous », confie Abdoulaye Wilane, porte-parole du parti. « Toutefois, nous sommes dans un état de droit. Laissons la justice suivre son cours normal », tranche le représentant du parti qui a pourtant exclu Khalifa Sall de ses rangs.

Par cette décision du Président de la république, les réactions fusent. Regardez :

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*