Exécution massive à Boffa : Robert Sagna se défend et disculpe le Mfdc

Concernant le massacre des 13 personnes en Casamance, le coordonnateur du Groupe de recherche pour la paix en Casamance (Grpc) Robert Sagna a lavé à grande eau le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc). L’ancien maire de Ziguinchor a apporté un démenti catégorique aux propos de l’ancien militaire Abdoulaye Fall “Mao”. Selon lui, l’attaque de samedi n’a rien à voir avec la lutte pour l’indépendance du mouvement séparatiste.

“Les deux événements ne sont pas liés. Ce n’est pas une conséquence de la guerre revendicative pour l’indépendance de la Casamance. Il s’agit-là d’un fait isolé qui est lié à l’exploitation sauvage du bois dans la forêt de Basse-Casamance. C’est une réaction contre les coupeurs clandestins”, a réagi Robert Sagna sur Dakar Matin
L’ancien ministre de l’Agriculture (sous Abdou Diouf) pense “qu’il faut savoir raison garder et que le Président Macky Sall sera le premier à en tirer les leçons”. Il assure également que “le Mfdc est conscient de sa fragilité. La division ralentit le processus (de paix). Mais le Mfdc est en train de faire des efforts pour se retrouver”. Selon lui, cette attaque ne peut pas constituer un frein au processus de paix définitive, note le journal.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*