Face au retrait unilatéral US, la Russie suspend sa participation au Traité FNI

La réponse de Moscou à la décision des États-Unis de se retirer du Traité sur les missiles à moyenne et courte portée sera symétrique: la Russie suspendra sa participation au Traité FNI, a déclaré Vladimir Poutine. Le Président russe a en outre donné son feu vert à la création d’une fusée hypersonique terrestre de moyenne portée.

En réponse au retrait unilatéral des États-Unis, la Russie suspend sa participation au Traité FNI, annoncé le Président russe.

«Nous allons agir ainsi. Notre réponse sera symétrique. Nos partenaires américains ont annoncé qu’ils suspendaient leur participation au Traité, et nous la suspendons aussi. Ils ont annoncé leur engagement dans la recherche et le développement (…), et nous agirons de la même manière», a déclaré M.Poutine lors d’une réunion avec le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et le ministre de la Défense, Sergueï Choïgou.

Parallèlement, M.Poutine a donné son feu vert à la création d’une fusée hypersonique terrestre de moyenne portée.

«Je suis d’accord avec les propositions du ministère de la Défense concernant le lancement des travaux visant à “poser les Kalibr au sol” et l’ouverture d’une nouvelle orientation: la création d’une fusée hypersonique terrestre de moyenne portée», a déclaré le Président.    

Le chef de la diplomatie russe a déclaré à son tour que la Russie avait fait tout son possible pour sauver le Traité en raison de «son importance pour maintenir la stabilité stratégique en Europe et dans le monde».

Il est nécessaire d’inspecter les missiles que les États-Unis ont l’intention de retirer du traité START, a déclaré le Président russe en réponse aux propos du ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, qui a déclaré que les États-Unis avaient l’intention de retirer certains des missiles de ce traité et de les rééquiper de manière non nucléaire. Toutefois, la Russie a le droit de s’assurer qu’il est impossible de les rééquiper.    

Le Président Poutine a déclaré qu’après la suspension de sa participation au Traité, la Russie créerait de nouvelles armes, mais sans augmenter le budget du ministère de la Défense.

«Nous ne serons pas entraînés dans une course aux armements coûteuse pour nous», a déclaré le chef de l’État. 

   Les États-Unis avaient annoncé de leur côté vendredi qu’ils cesseraient dès ce samedi de respecter le traité sur les FNI et se retireraient officiellement de ce pacte dans six mois, sauf si Moscou cessait de violer l’accord.

fr.sputniknews.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*