Factures Impayées À La SENELEC : L’Etat Traîne 15 Milliards F CFA

Les Sénégalais risquent de ne pas regarder les matches de football de la Coupe du monde qui se déroulera en Russie à cause d’une ardoise de 15 milliards que traîne la Société nationale d’électricité (SENELEC).

L’alerte a été lancée par le Syndicat unique des travailleurs de la SENELEC (SUTELEC) qui procédait, ce samedi, à son congrès de renouvellement de ses différentes instances. 

«Nous lançons un appel à l’Etat. Si l’Etat ne fait pas de gros efforts, les Sénégalais risquent de ne pas regarder la Coupe du monde. Aujourd’hui la dette de l’Etat par rapport à SENELEC se chiffre à près de 15 milliards F CFArépartis entre les hôpitaux, les collectivités locales, les universités… C’est assez important comme charge. Nous demandons à l’Etat de payer cette dette à la SENELEC pour pouvoir faire face», lance le nouveau secrétaire général du SUTELEC. Habib Haïdara qui intervenait en marge du congrès de renouvellement dudit syndicat, de faire savoir : «Nous allons vers une période de chaleur, vers une période où les gens ont besoin d’électricité. Nous avons eu à faire de gros efforts pour éradiquer les délestages mais si on n’y prend pas garde, ces délestages vont revenir.»

Revenant à la charge, le secrétaire général du SUTELEC détaille : «L’Etat doit solder ses créances pour que la SENELEC puisse continuer  de fournir de l’électricité de qualité en continu». Avant de poursuivre : «Avant, nous ne travaillions que sur les centrales thermiques, aujourd’hui on ne parle que des centrales éolienne, solaire ou à charbon. Avec ce mix énergétique, le coût de production de l’électricité va diminuer avec pour conséquence la diminution du prix de l’électricité auprès des clients». S’agissant du coût de l’électricité jugé excessif, le tout nouveau patron du SUTELEC de préciser :

«Nous avons récemment procédé à une baisse de 10 % qui pèse sur l’enveloppe de SENELEC d’un montant de 30 milliards. SENELEC a renoncé à la subvention de l’Etat qui s’élève à 100 milliards. Nous continuerons ces actions pour que le Sénégalais lamda soit soulagé».

En ce concerne les perspectives de la nouvelle équipe chargée de conduire les destinées du SUTELEC, M. Haïdara signale : «Nous allons travailler à bâtir une équipe très forte et élargir cette unité au niveau de SENELEC pour prendre en charge de manière correcte les préoccupations des travailleurs». Occasion qu’il saisira pour saluer le bilan de l’équipe sortante. «Le bilan est positif. Nous avons engrangé beaucoup d’acquis comme l’amélioration des conditions de vie et de travail des employés». Non sans préciser : «Nous sommes parvenus à donner notre position sur la politique de SENELEC. Nous avons eu à participer dans tous les grands travaux. Aujourd’hui, nous sommes des acteurs de la Direction générale de la SENELEC».

Magib GAYE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*