FIABILITE DES COMPTEURS D’ENERGIE ELECTRIQUE Un protocole d’accord en vue entre le ministère du commerce et la Senelec

FIABILITE DES COMPTEURS D’ENERGIE ELECTRIQUELe Sénégal, à l’instar de la communauté internationale a célébré hier, mardi 20 mai, la journée mondiale de la métrologie. Profitant du thème de cette année, intitulé «le défi énergétique mondial et les mesures», la direction du Commerce extérieur et la Société nationale d’électricité (SENELEC) ont engagé des discussions pour aller vers un protocole d’accord, dans le but de démarrer un contrôle sur site de la fiabilité des compteurs d’énergie électrique.

La  direction du Commerce extérieur et la Société nationale d’électricité (SENELEC) sont en passe de parvenir à un accord pour le contrôle sur site de la fiabilité des compteurs d’énergie électrique, suite à la rencontre d’hier mardi, 20 mai marquant la journée mondiale de la métrologie.
Selon Ibrahima Sarr, chef de division de la métrologie à la direction du commerce intérieur, «ce protocole d’accord est en bonne voie», a-t-il d’emblée précisé, soulignant que «la direction du commerce intérieur est résolument engagée à démarrer un dispositif de contrôle sur site des compteurs d’énergie électrique dont les clients contestent souvent la fiabilité».
Et de rappeler que «la métrologie est la science des mesures et ses applications théoriques et pratiques quels que soient l’incertitude et le domaine».   Ainsi, «la division de la métrologie va pouvoir pleinement jouer son rôle d’arbitre, mais aussi accompagner la SENELEC dans la lutte contre la fraude sur l’électricité commise à partir des instruments de mesure», a conclu M. Sarr.
Dans le même, Augustin Faye, directeur de cabinet du ministère du Commerce, de l’Entrepreneuriat et du Secteur informel, venu présider la rencontre ajoute: «les discussions sont engagées avec les responsables de la SENELEC et devront déboucher sur un protocole d’accord qui posera les jalons d’une future collaboration au bénéfice des consommateurs».
Toujours dans l’optique de convaincre, il soutient que «la SENELEC avait subi beaucoup de préjudices mais les clients contestaient aussi les factures. Et ce présent engagement va permettre de rétablir la confiance entre les deux parties».
Se penchant sur le sujet du jour, Augustin Faye a estimé que «les ruptures engagées vont accroître sensiblement les capacités des services centraux la métrologie légale est en train d’opérer des ruptures, qui dans un avenir proche et déconcentrés de la direction du commerce intérieur en matière de protection du pouvoir d’achat, de la santé et de la sécurité des consommateurs».
Il ajoute que: «Le matériel constitué de balances, de mallettes de poids et de bancs d’essai portatifs, acquis récemment sur financement de l’Union européenne s’inscrit dans cette dynamique».

Jean Pierre MALOU

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*