Fillon est défendu par le fils de BHL

L’avocat Antonin Lévy est en première ligne pour défendre son client, François Fillon, dans le scandale qui agite la droite de l’échiquier politique français. Défenseur de sans-papiers, fils de l’écrivain BHL, il est aussi associé de l’un des plus grands cabinets de Paris. Voici trois choses à savoir sur ce jeune avocat.

Depuis les premières révélations sur les emplois fictifs supposés de Penelope Fillon, Antonin Lévy est partout. Et pour cause, il est l’avocat de François Fillon dans cette affaire qui secoue la droite depuis plusieurs jours maintenant. Une de ses collègues le qualifiait en 2013, dans un portrait qui lui était consacré dans GQ, d'”avocat brillant avec une capacité d’apprentissage fulgurante. On a l’impression qu’il réfléchit plus vite que tout le monde”, disait-elle, alors que le trentenaire fustige les fuites de l’enquête dans la presse, critique la saisine du parquet national financier et parle de “violations du secret de l’enquête”. Des capacités qui ont rapidement tapé dans l’œil du candidat de la droite à la présidentielle.

1. Le fils de BHL

Âgé de 36 ans, Antonin Lévy est le fils de BHL et de Sylvie Bouscasse, ancienne éditrice et publicitaire. Il est donc le demi-frère de la romancière Justine Lévy. Après des études brillantes à Sciences Po, il file à New York pour y étudier le droit des affaires. De retour en France, il a su faire oublier son célèbre patronyme. En 2011, il devient associé du cabinet de son modèle, Olivier Metzner. En 2014, le jeune homme rejoint le cabinet d’avocats international Hogan Lovells. Dans le petit cercle fermé des avocats pénalistes d’affaires, Antonin Lévy fait sa place et compte parmi ses clients des célèbres patrons du CAC40.

Être le “fils de” n’est pas une fatalité, bien au contraire, pour cet avocat. “C’est un état de fait qui perdure depuis trente-deux ans. C’est assez désagréable d’être réduit à ça car on vient tous de quelque part et je suis le fils de toute une famille dont je suis très fier”, déclarait-il dans GQ. Au regard de son parcours, c’est effectivement un fils de qui a su se faire un prénom.

Il connait François Fillon depuis 2012

Entre François Fillon et Antonin Lévy, tout a démarré en 2012, lorsque la guerre faisait rage pour la présidence de l’UMP. A l’époque, Jean-François Copé rafle la mise et, comme le raconte l’avocat, la rencontre avec l’ex-Premier ministre a eu lieu devant le siège du parti, un samedi matin. “François Sureau, l’avocat de François Fillon, et moi nous sommes retrouvés (…) avec greffier et huissier. Il a dû en rester quelque chose”, souffle-t-il à nos confrères du Figaro. François Sureau, alors avocat de Fillon, le mandate pour prodiguer des conseils à son client. Mardi dernier, c’est François Fillon qui a décroché son téléphone pour le solliciter.

3. Il a fondé une association pour aider les demandeurs d’asile

Dans des locaux situés un peu plus loin que la prestigieuse adresse qui abrite le cabinet auquel il est associé, Antonin Lévy fonde il y a une dizaine d’années l’association Pierre Claver, qui aide les sans papiers et demandeurs d’asile à s’intégrer en France avant l’examen de leur requête.

Source

par wikistrike.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*