Financement de 300 projets de femmes à Fatick : Anta Sarr débloque 150 millions

Cent cinquante millions de francs Cfa. C’est le montant que le ministère de la Femme, de la famille et de l’enfance, à travers le Fonds national de crédit pour les femmes (Fncf) et le Fonds national de promotion de l’entreprenariat  féminin (Fnpef), vient de dégager pour  financer 300 projets de femmes de la région de Fatick. 

Cette enveloppe vient s’ajouter aux 50 millions de francs Cfa dont ont bénéficié, il n’y a pas longtemps, 49 organisations féminines du département de Foundiougne. A en croire le ministre Anta Sarr, qui  présidait mardi dernier à Fatick la cérémonie de notification de financement, cela  traduit la volonté du gouvernement de faire des femmes, de vraies actrices du développement économique de notre pays.  

Pour faire bénéficier de ces financements à un maximum de femmes, le ministre a tenu à attirer l’attention de ses «sœurs» sur l’impérieuse nécessité de rembourser les prêts, qui leur sont octroyés. «Ce financement, qui est accompagné d’un programme de renforcement de capacités dans les métiers que vous exercez, est un crédit revolving qu’il faut rembourser», leur dira-t-elle. 

Avant de les encenser : «Mais, je n’ai aucune crainte, chères sœurs, qu’en dignes descendantes des valeureux Bour Sine et sous l’aile protectrice de Mame Mindiss, vous saurez en faire profiter au plus grand nombre en payant à date échue. Ce sera le plus bel exemple de solidarité et on ne le dira jamais assez, le développement ne peut être fait que par l’effort de tous», a-t-elle indiqué.

Dans sa volonté d’assurer un meilleur encadrement aux femmes de la région de Fatick, le ministre a dit engager les services déconcentrés de son ministère, notamment les services du développement communautaire et le Centre départemental d’assistance et de formation pour la femme (Cdaf), à être plus à l’écoute des femmes et à faire preuve de plus d’ouverture à leur endroit.

Et pour permettre à ces services déconcentrés de jouer pleinement leur rôle, Anta Sarr a promis d’améliorer substantiellement les conditions de travail des agents desdits services. C’est dans ce cadre qu’il faut placer le matériel, composé de deux motos, cinq ordinateurs, une imprimante et huit ventilateurs, remis au service du développement communautaire.  

Auparavant, madame Sarr s’était rendue à Diarrère dans le fief de la directrice générale de l’Agence de la Case des tout-petits, Thérèse Faye Diouf, pour procéder avec cette dernière, à la pose de la première pierre de la case des tout-petits de cette future commune située à 18 km au nord de celle de Fatick. De plus, le ministre a inauguré, dans la commune de Fatick, le tout nouveau siège de la mutuelle d’épargne et de crédit dénommée Mec le Sine.

  • Écrit par  Dioumacor NDONG

dcndong@lequotidien.sn
Correspondant

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*