Financement de la Banque Mondiale : Les 300 familles de Khar Yalla se réjouissent

La nouvelle des accords de financement entre le Sénégal et la Banque Mondiale a été bien accueillie par les sinistrés de Saint-Louis. Ces 300 familles de Khar Yalla poussent un ouf de soulagement.

Comme annoncé dans nos articles, le Sénégal et la Banque Mondiale ont signé un projet de relèvement d’urgence et de résilience d’un coût de 14 milliards FCFA, qui permettra de reloger les sinistrés de la langue de barbarie dans un site viabilisé.

« Nous sommes dans le besoin et cela a trop duré parce que c’est toute la Langue de Barbarie qui est menacée, se réjouit Bâ Diallo, le coordonnateur du conseil local de la pêche artisanale et porte-parole des sinistrés, sur Radio Sénégal. Donc, nous accueillons ça à bras ouverts. Et puis, nous sommes prêts à coopérer avec l’Etat sur les modalités et tout ».

Il ajoute : « Nous souhaitons que cela aille très vite parce que nous ne vivons pas dans les meilleures conditions à Khar Yalla. Même ceux qui vivent dans les préfabriqués, n’ont ni eau ni électricité ».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*