Franc-tireur ou estafette des nations sangsues, pour qui roule le Colonel Ndaw ?

colonel_Aziz-NdawPendant que les patriotes sénégalais et les panafricanistes ahanent pour mettre notre pays sur un axe de développement soutenu par la charte de bonne gouvernance issue des assises et la constitution de la CNRI ; afin que notre mère Afrique pèse du poids véritable de ses ressources, minières, agricoles, intellectuelles, et politiques sur les prises des décisions qui régissent le monde; pour que nos pays conquièrent la véritable souveraineté, pour que l’homme africain ne soit plus regardé comme n’étant pas entré dans l’histoire; un certain colonel Ndaw au crépuscule de sa retraite envahit l’esprit de nos compatriotes et la une des journaux par la publication de livres éclaboussant la gendarmerie, l’establishment et les fondements de la paix sociale ; embrasant ainsi terriblement les cœurs de nos concitoyens.

Cependant les patriotes toujours éclairés par la lanterne éternelle de l’amour de leur pays ; au lieu de s’indigner sur des présumés ragots se rendent compte que ces publications desservent la cause et les préoccupations des sénégalais, handicapés par une crise en Casamance latente qui perdure et que ces tirages risquent de raviver, un chômage cruel de la jeunesse et des plans de développement lâchés à-qui- mieux-mieux depuis soixante ans par nos dirigeants.

Quel but vise cet officier supérieur pour outrepasser le code de déontologie de la Gendarmerie et crachouiller sur la loyauté qui l’incombe vis à vis des institutions républicaines?

Ses écrits vindicatifs visant abondamment des hommes ; devons-nous penser à la vengeance ou à la frustration dont la dernière serait peut-être de ne pas compter parmi les treize généraux que Wade avait nommés en 2011 avant d’être défait par la suite? Pourquoi le colonel a t-il choisi cette période charnière et cruciale de la vie politique de notre pays pour s’attabler ? Plutôt que de commenter la lettre de ce

déballage qui inopinément irrite le peuple, l’abreuve de peur d’insécurité et de chagrin, les patriotes tentent d’en comprendre l’esprit, puis horrifiés s’inquiètent ; parce que l’histoire nous apprend que les nations sangsues dans la logique ignoble de s’immiscer dans les affaires intérieures des états africains afin de préserver leurs intérêts au mépris des nôtres, brandissent des armes semblables en corrompant un maillon faible et frustré de la chaine pour déstabiliser les pays qui entreprennent de se prendre en charge et vaincre leur destin dans notre continent. Franc-tireur ou estafette des nations sangsues, qu’est-ce qui motive le colonel Ndaw?

Cette question que les patriotes se posent doit unir le peuple et le mobiliser autour de l’essentiel vital, qui est la défense de notre pays et la pérennité de la paix séculaire que nous envient beaucoup de nations. Cependant ‘’qui pisse contre le vent mouille sa culotte’’ vive le Sénégal, paisible pays de la terranga! Vive la charte de bonne gouvernance issue des assises nationales ! Salut et paix à notre république !

Papa Amadou Ndiaye leconsulteursa@yahoo.fr

In the Spotlight

Pourquoi Ouattara laisse planer le doute sur un nouveau mandat en 2020

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Par  jeuneafrique.com En évoquant désormais l’éventualité d’un troisième mandat en 2020, Alassane Ouattara a surpris plus d’un observateur. Dans cette tribune, André Silver Konan décrypte la stratégie inattendue du chef de l’Etat ivoirien, qui espère [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*