France : L’Etat français sous Macron continue à déstabiliser la Libye en soutenant les milices (vidéo)

– Selon Manlio Dinucci, la France continue a semé le chaos en Libye en appuyant des milices dans l’objectif de contrôler le territoire et les ressources libyennes :

” La France, promotrice avec les USA de la guerre OTAN qui en 2011 a démoli l’État libyen (dans laquelle l’Italie joua un rôle de premier plan), essaie par tous les moyens de contrôler la Libye : ses riches ressources -d’énormes réserves de pétrole, gaz naturel et eau fossile- non moins que son territoire, de grande importance géostratégique. À cet effet Macron appuie les milices qui combattent le “gouvernement” de Fayez al Serraj, soutenu par l’Italie qui avec l’Eni (Société nationale des hydrocarbures) conserve de gros intérêts dans le pays.”

Ces allégations rejoignent celles du ministre de l’intérieur italien, Salvini qui a déclaré, selon l’AFP : “Evidemment il y a quelqu’un derrière (les combats actuels). Cela n’arrive pas par hasard. Ma crainte, c’est que quelqu’un, pour des motifs économiques nationaux, mette en péril la stabilité de toute l’Afrique du Nord et par conséquent de l’Europe”. “Je pense à quelqu’un qui est allé faire la guerre alors qu’il ne devait pas le faire. A quelqu’un qui fixe des dates pour les élections sans prévenir les alliés, l’ONU et les Libyens”.
Ces allégations sont basées entre autres sur des informations de multiples sources selon lesquelles la France soutien militairement les milices du général Haftar.
– Exclusif : une base aérienne franco-émirati en Libye soutient les opérations de Khalifa Haftar (The New Arab)
Mediapart avait déjà également souligné le 27.10.16, “le double jeu dangereux” de l’Etat français sous le chef de guerre Hollande (après Sarkozy) en Libye qui consistait à soutenir le gouvernement reconnu par l’ONU et armer les milices du général Haftar soulignant au passage que plusieurs officiers français étaient morts en juillet 2016 dans le plus grand silence :
“Après avoir, sous Sarkozy, déclenché une intervention militaire qui a plongé la Libye dans le chaos, la France, sous Hollande, y mène deux politiques parallèles. L’une officielle, l’autre secrète. À Tripoli, elle soutient le gouvernement reconnu par la communauté internationale. Dans l’est du pays, elle apporte une aide militaire au principal adversaire du gouvernement, le général Khalifa Haftar.  Un silence et deux stratégies.
Près de six ans après l’aventureuse guerre en Libye de Nicolas Sarkozy, la France de François Hollande y mène une politique souvent illisible, marquée du sceau du secret et brouillée par les tiraillements entre les diplomates du Quai d’Orsay et les militaires de la Défense. Officiellement, elle n’y est plus en guerre. Mais plusieurs officiers français y sont morts en juillet. Officiellement encore, elle soutient le gouvernement d’union nationale à Tripoli. Mais elle apporte son appui discret, par le biais de renseignements et de conseillers militaires français, au général Haftar qui le conteste, depuis son bastion de Benghazi, à l’est du pays…”.
L’article de Mediapart cité ci-dessus est paru après le crash d’un avion français à Malte avec à bord des conseillers militaires français en partance pour la Libye tuant tous ses passagers, le 24 octobre 2016. Trois agents de la DGSE du ministère de la Défense et deux contractants y sont morts.
Le Canard enchaîné évoquait le 25 octobre 2016 : “Il y a décidément des semaines pourries, même pour les barbouzes. Malgré une série de mensonges, il a fallu, le 25 octobre, que la DGSE passe aux aveux et reconnaisse que trois de ses agents avaient bel et bien trouvé la mort lors du crash d’un avion dans l’île de Malte….”.
– Silence médiatique sur la mission des militaires français en partance pour la Libye dont l’avion s’est crashé à Malte.
– Crash d’un avion à Malte en partance pour la Libye : Que cachait vraiment la mission de reconnaissance de l’armée française ? (20 minutes)
Il semble que cette même stratégie politique françafricaine se poursuive sous le nouveau chef de guerre français. Elle consiste à soutenir les deux parties en conflit en Libye pour s’arroger les ressources de ce pays notamment les ressources minières mais en même temps, comme dirait l’autre, elle contribue à maintenir le chaos en Libye en attisant les combats et augmenter l’afflux migratoire en Europe contribuant à la déstabiliser chaque jour un peu plus (montée du nationalisme et de l’extrême droite, de la xénophobie, fermeture des frontières, déstabilisation de l’UE…). La question est de savoir si il y a une stratégie délibérée franco-étatsunienne de plonger indéfiniment la Libye dans le chaos pour mieux la piller ?
le-blog-sam-la-touch.over-blog.com

Afrique Monde

In the Spotlight

Mondial basket: le Sénégal battu par la Chine (66-75)

by Babacar Diop in Basketball / NBA 0

-(Tenerife) Dominées puis acculées depuis le début de la rencontre par des Chinoises déterminées, les Lionnes du Sénégal n’ont pu aller à bout pour remporter le duel de la 3e journée du groupe D de [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*