France: Mélenchon «Nous demandons le rapatriement» des militaires français à la frontière russe

Dans une allocution qu’il a prononcée dans le cadre de sa campagne pour les élections européennes de 2019, Jean-Luc Mélenchon a voulu savoir qui avait demandé aux Français d’«aller mettre 100 aviateurs» français près de la frontière russe. «Nous ne voulons pas de la guerre à la Russie», a-t-il dit, exigeant leur retrait.

Intervenant samedi à Marseille, le dirigeant de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a soulevé plusieurs questions tant de politique intérieure qu’extérieure, lançant ainsi sa campagne pour les élections européennes de mai 2019. Concrètement, il a posé crûment la question de la présence militaire française à proximité des frontières russes:

«Qui a demandé leur avis aux Français pour aller mettre 100 aviateurs de notre pays en Lituanie, à la frontière de la Russie? Nous demandons leur rapatriement: nous ne voulons pas de la guerre à la Russie.»

Tandis que le mouvement des Insoumis est régulièrement confronté aux critiques pour ses projets anti-européens, son leader les a catégoriquement rejetées.

«C’est pas vrai que nous voulons détruire l’Europe. L’Europe ce qu’un bout du continent eurasiatique. S’il fallait vraiment penser des coopérations qui soient réellement efficaces, on ne se contenterait pas d’aller du coté où on peut trouver des clients pour l’Otan».

En même temps, il ne faut pas ignorer que la Russie est plus étroitement liée à l’Europe qu’à l’Asie, par sa mentalité et par ses liens intellectuels, donc la Russie est bienvenue dans l’espace européen ce qui aidera à régler tout un ensemble de problèmes, a-t-il ajouté.

De même, M.Mélenchon a réitéré son intention de «faire de cette élection un référendum anti-Macron»: «Nous allons inciter les Français à lui mettre une raclée démocratique», a-t-il lancé.

Jean-Luc Mélenchon a prononcé ce samedi un discours d’environ deux heures au Parc Chanot de Marseille, où le mouvement organisait ses «Amfis d’été» de jeudi à dimanche. L’événement a réuni 3.200 personnes sur place et 8.000 sur les réseaux sociaux, selon LFI.

Sputniknews

In the Spotlight

UN RÉSEAU DE TRAFIC DE COCAÏNE DÉMANTELÉ

by James Dillinger in Justice/Tribunal 0

Les éléments de la police des Parcelles assainies ont démantelé un vaste réseau de trafic de cocaïne à la Sicap Liberté VI. Selon Témoin qui donne l’information, ce réseau était tenu par les nommés E. [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*