FRANCE – Parité respectée dans gouvernement Valls II : 16 ministres et 17 secrétaires d’Etat

FRANCE - Parité respectée dans gouvernement Valls IIAu lendemain de la démission collective de l’Exécutif suite aux critiques de la politique économique par le bouillonnant ex-ministre de l’Economie, Arnaud Montebourg, le secrétaire général de l’Elysée, Jean-Pierre Jouyet, a annoncé mardi 26 août la composition du nouveau gouvernement.

8 hommes et 8 femmes ministres de plein exercice
Pour les ministres de plein exercice, la parité est respectée : huit hommes et huit femmes. Ce remanie­ment est limité puisque douze ministres conservent leurs fonctions.

Ceux-ci se nomment : Laurent Fabius, ministre des Affaires étran­gères et du développement international, Ségolène Royal (Ecologie, développement du­ra­ble et énergie), Christiane Taubira (Justice). Donnée plusieurs fois partante, Mme Taubira fera pourtant partie de la nouvelle équipe, comme son entourage l’avait indiqué au Monde.

Il y a aussi Michel Sapin (Finances et des comptes publics), Jean-Yves Le Drian (Défense), Fran­çois Rebsa­men (Travail, emploi et formation professionnelle), Sté­pha­ne Le Foll (Agriculture et porte-parole), Ber­nard Cazeneuve (Inté­rieur), Mary­­lise Lebranchu (Décen­tra­lisa­tion et fonction publique), George-Pau Langevin (Outre-mer), Sylvia Pinel (Logement) et Marisol Tourai­ne, ministre de la Santé.

Najat Vallaud-Belkacem, jusqu’ici ministre des Droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports, devient notamment ministre de l’Education nationale, en remplacement de Benoît Hamon. Elle est la première femme à occuper ce poste. Fleur Pellerin, secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, devient ministre de la Culture.

Elle succède à Aurélie Filippet­ti. Emmanuel Macron, ex-secrétaire général adjoint de l’Elysée, devient ministre de l’Economie, de l’industrie et du numérique, où il succède à Arnaud Montebourg. 

L’autre nouveau venu parmi les ministres est Patrick Kanner, président (Ps) du Conseil général du Nord, nommé ministre de la Ville, de la jeunesse et des sports. Il est un adversaire déclaré de la suppression des conseils généraux. 

Le nouvel attelage formé hier comprend aussi 17 secrétaires d’Etat. Treize sont reconduits : Jean-Marie Le Guen, secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement, Harlem Désir (Affaires européennes), Ségo­lène Neuville (Personnes handicapées et lutte contre l’exclusion), Laurence Rossi­gnol (Famille, personnes âgées et autonomie), Annick Girardin (Déve­loppement et Franco­phonie), Geneviève Fioraso (Ensei­gnement supérieur et recherche), Thierry Mandon (Réforme de l’Etat), Christian Eckert (Budget), Kader Arif (Anciens combattants), Axelle Le­mai­re (Numérique), André Vallini (Réforme territoriale), Carole Delga (Commerce), Thierry Braillard (Sports).

Les secrétaires d’Etat entrants ou qui changent de poste sont : Thomas Thévenoud, secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger, Alain Vidalies, en charge des Transports, de la mer et de la pêche, Pascale Boistard, chargée des Droits des femmes et Myriam El-Khomri, secrétaire d’Etat chargée de la Politique de la ville.

leparisien.fr et lemonde.fr

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*