France: Vers la restitution des œuvres africaines spoliées pendant la colonisation

L’information ne devrait pas être du goût de plusieurs. Des milliers d’œuvres africaines pourraient retourner dans leurs pays respectifs. Un rapport commandé par le président français, Emmanuel Macron, sera restitué vendredi 23 novembre.

Il y a un an, en novembre 2017, le président français, Emmanuel Macron avait émis la volonté de faire restituer les œuvres des pays africains, spoliés pendant la colonisation.

Felwine Sarr et Bénédicte Savoy à qui a été confié la rédaction du rapport entendent le remettre au Chef de l’État.

“un accord bilatéral entre l’État français et chaque État africain concerné [qui]prévoit, par exception au code général de la propriété des personnes publiques et au code du patrimoine, la restitution de biens culturels, et notamment d’objets des collections de musées, sortis de leur territoire d’origine pendant la période coloniale”.

La décision finale de suivre les recommandations du rapport (en partie ou intégralement) ou de les réfuter revient à Emmanuel Macron.

Si ce rapport était adopté, il ferait un très grand mal à de nombreux musées, notamment celui du quai Branly, où sont stockées des milliers d’œuvres d’origine africaine, depuis des années. Déjà des langues dénoncent le contenu de ce rapport, et tentent d’attirer l’attention des autorités françaises, sur les dommages que la restitution engendrerait pour la France.

Sur le mode de restitution, la note indique qu’ “un accord bilatéral entre l’État français et chaque État africain concerné [qui]prévoit, par exception au code général de la propriété des personnes publiques et au code du patrimoine, la restitution de biens culturels, et notamment d’objets des collections de musées, sortis de leur territoire d’origine pendant la période coloniale“.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*