Gadio dénonce la surmédiatisation et la surpolitisation des auditions

gadio
Il était tranquille, serein, le regard un peu flambé mais l’oeil toujours vif et bon pédagogue pour donner cet après-midi son “Point de vue” sur les questions d’actualité à notre confrère Oumar Ngningde la Rts. Sur les questions nationales, Cheikh Tidiane Gadio, ancien ministre d’Etat ministre des Affaires étrangères de (2000-2009) a encouragé la gouvernance vertueuse et sobre initiée par le régime de Macky Sall mais a tout de suite déploré “la surmédiatisation et la surpolitisation des dossiers en cours”. De façon explicite : “je ne partage pas la forme et les procédures utilisées dans la traque des biens mal acquis. Mais soyons clair, je suis pour que toute la lumière soit faite sur la gestion de nos gouvernants ces 20 dernières années. Nous devons remonter de 1990 à maintenant, pour ne pas être sélectifs”.
“Si l’argent n’aime pas le bruit” comme disent les Ivoiriens, le bon Dr Gadio conclue que “les audits n’aiment pas le bruit non plus”. Aux yeux du leader du mouvement politique et citoyen/ Luy jot jotna(MPCL) la politisation outrancière et la spectacularisation des auditions en cours – qui ne sont pas la faute des médias – risquent de banaliser une intention à la base, louable et noble et feront des mis en cause des “stars politiques”. Et l’ancien ministre d’Etat de mettre en garde : “si la communication autour de cette question des audits n’est pas maîtrisée, elle se retournera contre le régime en place”. A coup sûr.

Pour terminer il a tenu à reconnaître et à saluer le panafricanisme de l’ancien président du Sénégal MeAbdoulaye Wade.

lesenegalais.net

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*