GAMBIE – Un ex-officier de l’armée à la barre pour raconter le putsch de 1994

La séance a commencé par une brève présentation de l’acte parlementaire consécrant la création de cette la Commission en décembre 2017. En ce premier jour, la Commission a voulu travailler de façon chronologique. Le président de la Commission a indiqué que 26 cas majeurs qui se sont passés sous le régime Jammeh (1994-2016) seront enquêtés. 24 témoins ont été triés sur le volet pour être entendus. À la barre un haut officier de l’armée gambienne, au nom d’Ibrahima Ismaël Thiongane. Il a narré les circonstances qui ont favorisé le putsch de 1994. Un pan de l’histoire entre le Sénégal et la Gambie a été raconté. Selon cet officier de l’armée gambienne, l’éclatement de la confédération Sénégambienne en 1989 a joué un rôle majeur. En ce sens que l’armée gambienne peu entraînée et mal équipée était démoralisée. Il a raconté aussi l’influence qu’a eu le commandement nigérian sur les officiers gambiens. L’audience vient d’être suspendue pour un quart d’heure. Outre les victimes, plusieurs membres du gouvernement et des diplomates ont fait le déplacement. Il faut rappeler que cette Commission a été lancée en octobre dernier. Elle est composée de 11 membres issus de toutes les couches du pays. La Commission a recu un mandat de 2 ans. Nous y reviendrons.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*