Génocide au Rwanda, « Mitterrand m’a dit : Kouchner, vous exagérez »

L’ancien ministre des affaires étrangères réagit au dossier que nous avons publié lundi 25 juin, « Rwanda, questions sur l’opération Turquoise ».

Pendant le génocide des Tutsis au Rwanda, Bernard Kouchner s’est rendu à trois reprises à Kigali. Il dit avoir tenté, en vain, d’alerter François Mitterrand sur la nature des crimes commis par le régime hutu.

Comment réagissez-vous au dossier que La Croix a publié la semaine dernière, avec le nouveau témoignage d’un militaire, ayant pris part à Turquoise, qui interroge sur la réalité d’une intervention française strictement humanitaire dès le départ ?Bernard Kouchner : Tout cela, je le savais. Bien sûr qu’il y a des militaires qui, sur ordre, se sont préparés à frapper le FPR. Mais quand Turquoise a commencé, le FPR avait gagné la partie. La ligne humanitaire a alors pris le dessus sur la ligne offensive à l’Élysée, comme en témoigne votre aviateur. Ensuite, que Turquoise n’ait pas procédé à l’arrestation des membres du Gouvernement intérimaire rwandais, c’est gros ! Le général Lafourcade a beau dire à La Croix que l’ONU ne lui avait donné aucune consigne à ce sujet, il aurait pu et dû agir autrement. À ce propos, je me souviens d’une chose. Avec une délégation de députés européens, dont Bernard Stasi, je suis retourné au Rwanda en juin 1994. Notre délégation a décidé de rencontrer le général Lafourcade à Goma. J’ai préféré me rendre à Kigali pour rencontrer Paul Kagame. Quand j’ai retrouvé Bernard Stasi, il m’a fait cette confidence : « Lafourcade sécurise la zone où se trouve le GIR pour lui permettre de s’échapper vers Goma ! »Qui était en faveur d’une intervention offensive ?B. K. : Je crois que François Mitterrand et son entourage politique et militaire ont d’abord pensé..

la-croix.com

In the Spotlight

BOYCOTT DE LA PRÉSIDENTIELLE : MADICKÉ NIANG SE DÉMARQUE

by James Dillinger in A LA UNE 0

Me Madické Niang, candidat de la coalition Madické 2019, n’est pas d’accord avec le boycott de l’élection présidentielle du 24 février agité un temps par l’opposition. L’opposant et ancien membre du Comité directeur (CD) du [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*