Ghana : au moins dix morts dans une violente dispute pour le pouvoir dans une chefferie

Les victimes sont des femmes et enfants tués au cours d’une violente dispute pour le pouvoir au sein d’une chefferie dans le nord du Ghana.

Selon la police, 10 femmes et enfants ont perdu la vie dans ces affrontements.

Des coups de feu ont été entendus jeudi dans la ville de Bimbilla à la suite d’informations selon lesquelles un roi local s’apprêtait à nommer un chef contre l’avis d’une autre faction.

Les chefs traditionnels, toujours présents sur le continent africain, détiennent du pouvoir et de l’influence même s’ils n’intègrent pas les formes modernes de la vie politique.

AFP

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*