GO : Elucubrations d’un flic en veillée électorale

Le Commissaire Cheikhna Keïta est un personnage singulier. Pas parce qu’il ne compte pas des Sénégalais qui partagent ses opinions, lui font confiance et se nourrissent de ses thèses, mais parce qu’il semble passer tout son temps à débusquer l’inédit. Entendez les faits insolites à la manière d’un journaliste spécialisé dans le fait divers, ou les vapeurs du sensationnel pour sa propre consommation. Ecoutons son dernier « Fatwa »: « Aucun homme politique ne peut instrumentaliser la police » Et pourquoi donc ? Parce qu’en période électorale, la mission de la police s’avère difficile, voire très compliquée. Il peut arriver dans ces moments, que les forces de police soient accusées de mater à tort et à travers. Mais cet angle de lecture n’est pas toujours le bon si on se fie à l’ancien Directeur de l’Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS). Le commissaire Cheikhna Keïta est d’avis que la police ne peut commettre l’erreur d’oublier sa mission première qui consiste à rétablir l’ordre dans le plus grand professionnalisme. Dans ce même ordre d’idées, il dément les préjugés qui présentent les hommes de tenue comme des armes à la portée des hommes politiques. Pour lui, aucun homme politique ne peut instrumentaliser la police. Si tel pouvait être le cas, argue l’ancien patron de l’OCRTIS, des chefs d’État ne seraient pas débarqués démocratiquement au Sénégal. Pas un peu simplette comme grille de lecture, même pour un ex As du poulailler ? Cébé

In the Spotlight

Les USA volent le pétrole syrien (Vidéo)

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Les Etats-Unis seraient en train de dérober le pétrole syrien depuis la province de Deir Ezzor. C’est ce qu’a révélé l’agence syrienne Arabi Today, à la foi d’un membre des Forces démocratique syriennes (FDS), cette [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*