GO : La grande vadrouille des redoublants

Le printemps, qui charme la bergère, le printemps, ne dure pas longtemps. On sait bien que la jeunesse est brève. On sait bien qu’il ne restera rien. Eh ben voilà…. C’est comme ça.  Et c’est cela qui  fait encore courir Niasse et Tanor, mais en vain.

Big Mack ne compte plus les fossiles dans ses plans et dès le prochain virage, va se délester de tous les bagages inutiles.

Que deviendront alors de saintes reliques comme Niasse et Tanor,  presque 300 ans d’âge pour les deux confondus ?

Elles vont surement aller se promener dans les alpages du ciel et aller peupler les fameux « clouds » 2.0 connus de tous usagers du Net, mais ce encore plus probablement pour de courtes vacances dans des trucs spécialement conçus pour eux.

Le constitutionnaliste Mounirou Sy à beau nous vanter les charmes d’un Sénat new look pour le vieux de Génienne, et un paradis doré pour le sage de Ker Mariable, rien n’y fait pour l’instant.

L’odeur de la naphtaline persiste et envahit tout le territoire national. Tout le monde à ras le bol des crématoriums, mais encore plus de voir nos maigres sous dilapidés par des caisses noires dont seuls les initiés du régime connaissent le code.

Kou khamoul bour saye na…nake……

 Cébé

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*