GO- Mbaye Mbassou, Président !

Si l’information se confirme, pour rien au monde, je ne raterai les élections de 2017. Mieux. Dès 2016, je vais me planquer quelque part aux premières loges du Conseil Constitutionnel pour connaître d’avance les partants et les recalés. Abdoul mbaye
En effet, d’après des confrères, l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye compterait convoiter le fauteuil de Macky Sall à la prochaine élection présidentielle. Il serait même en train de finaliser la création de son parti politique pour faire face au mari de Marème et rivaliser avec les plus grands.
C’est donc dire qu’il ne resterait plus qu’à connaître les autres coursiers qui devraient l’accompagner dans ce grand tiercé, pour pouvoir supputer à gogo, comme on aime le faire chez nous. .
Mais, justement, est-ce que ça ne cale pas à ce niveau ? En tout cas, si Abdou compte faire sa rentrée politique uniquement en compagnie de ses frères et amis, autant jeter l’éponge tout de suite, et continuer à taquiner les finances. C’est une affaire très compliquée, surtout dans ce pays où tout le monde part à chances égales à chaque scrutin, mais que seules les grandes coalitions et leurs manitous de dernière heure ont des chances de remporter, selon le principe sacro- saint qui veut que seule l’union fasse la force. Rappelez-vous encore Wade et Macky à Sangomar, le dernier virage, juste avant la fin de la course.
En revanche, si comme tout le monde, Abdou prend la calèche des coalitions, c’est le bon moment. Il ne lui resterait que deux ou trois petites formalités, pour engranger le maximum de sympathies, par ces temps où un militant valable et en bonne santé s’échange contre moins de 10.000frs. A savoir : ouvrir grand son coffre fort (hé oui, la pratique est de rigueur même chez les p’tits blancs), faire la cour à la presse, acheter les transhumants (pas très cher quand même, depuis que Macky a presque raflé les derniers), et enfin, s’asseoir une base politique légitime. S’il rencontre des problèmes pour régler ce troisième volet, il pourra toujours se retourner vers Kaolack, la terre de ses ancêtres. Y a presque plus personne là bas.

Cébé

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*