Gratuité des factures d’eau de septembre et octobre 2013 : la SDE dit « traverser des moments difficiles »

L’annonce a été faite au plus mal de la pénurie d’eau de mise sous nos cieux entre septembre et octobre 2013 : « «  J’ai dit au directeur de la Sde ; compte tenu des désagréments et des difficultés vécues par la population, que nous avons la responsabilité ce mois-ci eau penurie(septembre), de prendre en charge la facture d’eau pour toutes les populations qui ont été éprouvées par cet incident. La Sde, la Sones et l’Etat trouveront une formule appropriée et sur la base de la facturation et du timing qui a été concerné, cette mesure sera mise en œuvre » lançait le président en visite dans la fameuse usine de Keur Momar Sarr de Louga au cœur de la soif de 40 % des populations de la capitale, Dakar et ses environs.  Interpellée sur la question ce jeudi, la Direction générale de la Société des Eaux du Sénégal (SDE) évoque des difficultés et parle d’une dette de pas moins d’un milliard.

Le Bureau Exécutif National d’ASDIC s’est réuni, après la rencontre tenue avec la direction générale de la SDE, ce jeudi 05 décembre 2013, de 09h à 12h30 à son siège. Les associations de consommateurs qui revendiquaient le respect par la SDE de la gratuité des factures d’eau du mois de septembre ont, après une longue discussion, obligé le directeur général à décrire exactement la situation.

Ainsi, il en ressort que la SDE traverse des moments difficiles avec une trésorerie peu reluisante avec une dette estimée à plus d’un milliard et pour continuer d’assurer le service public de distribution du liquide vital elle ne peut supporter qu’à hauteur de 50% les factures d’eau des mois de septembre-octobre. ASDIC qui réclamait la réparation du préjudice causé aux consommateurs en attendant que l’audit technique et financier situe les responsabilités ne peut que s’associer aux associations qui ont voulu trancher dans la légalité une question difficile et délicate : la survie de la SDE et l’indemnisation des consommateurs conformément aux engagements de Monsieur le Président de la république.

A cet effet, Papa Djibril Ndiaye et Cie du Bureau Exécutif national demandent aux consuméristes de s’approprier les combats des associations de consommateurs pour l’intérêt commun afin que ces dernières puissent continuer de les défendre dignement.

In the Spotlight

Tamkharite : le « Tong- tong », une alternative à la dèche

by Babacar Diop in SOCIETE / FAITS DIVERS 0

150SHARESShareTweet A quelques heures de la Tamkharite, fête musulmane célébrant le dixième jour du nouvel an musulman, la vente de bœufs marche à merveille. C’est le constat fait au niveau du foirail des gros ruminants [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*