Grève de la faim : Les co-accusés de Cheikh Béthio réclament le ministre de la Justice

Ils menacent d’aller jusqu’au bout. De ne suspendre leur grève de la faim que si le ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall, effectue, lui-même, le déplacement à la prison de Thiès pour leur annoncer la date de leur procès. C’est la résolution des co-accusés de Cheikh Béthio Thioune dans l’affaire du double meurtre de Médinatoul Salam.

Cheikh Faye, chamballan du guide des Thiantacones, Demba Kébé et quelques autres mis en cause dans cette affaire, ont dit niet au procureur de Thiès qui, mardi dernier, leur a demandé de suspendre leur grève de la faim.

D’après L’Observateur, le chef du parquet, Demba Sow, s’y est pris à trop reprises avec l’espoir de convaincre les manifestants, qui refusent de s’alimenter depuis lundi dernier. Ils réclament leur jugement devant la Chambre criminelle où ils ont été renvoyés en 2013 par le juge d’instruction en charge de leur dossier.

Le procureur s’est d’abord déplacé à la prison de Thiès mardi matin, sans obtenir le résultat espéré. L’après-midi, il revient à la charge en faisant venir au parquet Cheikh Faye et Demba Kébé. Ces derniers campent sur leur position. Quelques heures plus tard, il se rend à nouveau à la prison. En vain.

L’Obs rapporte que les grévistes désignent le ministre de la Justice comme «leur seul interlocuteur crédible pouvant les faire changer d’avis, avec des garanties sures».

In the Spotlight

La ruée vers l’énergie nucléaire en Afrique

by Babacar Diop in ACTUALITE 0

Dix États africains ont clairement indiqué leur intention de construire des centrales nucléaires. Ils prennent la suite de l’Afrique du Sud, seul pays du continent à disposer d’une usine dotée de deux réacteurs. Jeudi, 20 [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*