Grève des pêcheurs de Joal-Fadiouth : Le ministère de la Pêche s’explique

Abdou Ahmed Seck, le directeur de cabinet du ministre de la Pêche, monte au créneau après la grève décrétée par les pêcheurs de Joal-Fadiouth pour protester contre l’arrêté ministériel prolongeant la pêche nocturne de six à huit mois.

« C’est en 2011 qu’il a été pris un arrêté qui a règlementé la pêche nocturne, précise-t-il sur la Rfm. Dans les départements de Mbour, nous avions 6 mois-6 mois. À côté, il y avait d’autres Clpa (Conseils locaux de pêche artisanale), d’autres arrêtés qui ont été pris par le préfet tantôt à Kafountine sur 2 mois et 8 mois. Nous avions énormément de conflits parce que pendant que les uns respectaient un arrêté pris par le préfet, les autres en profitaient pour aller pêcher. Ça, c’est le premier élément. »

Deuxième élément signalé par Seck : « La ressource se reproduit de mai à septembre. Et, c’est aussi la période de pluies où nous savons que la mer est souvent agitée. Cette année, on a encore constaté les dégâts causés. Pour toutes ces raisons, les réseaux Clpa ont pris la décision d’avoir une concertation large autour de la règlementation des périodes de pêche nuit et jour. »

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*