GREVE DES TRAVAILLEURS DU NETTOIEMENT L’argent disponible dès mardi

Les techniciens de surface et les concessionnaires chargés de débarrasser Dakar de ses saletés et autres immondices devraient rentrer dans leurs fonds au plus tard le mardi 17 décembre. C’est qu’à laissé entendre hier, vendredi, Amadou Ba, ministre de l’Economie et des Finances, en marge de la signature avec madame Dominique Dellicour, chef de la délégation de l’Union Européenne (Ue) de deux conventions pour l’amélioration des conditions de vie des populations des régions du Sud.travailleurs_nettoiement1

De l’avis du ministre, «la société a consommé les 12,6 milliards, il ne reste qu’1,5 milliards qui sont bien disponibles. Mais pour des raisons de transparence, on ne peut pas décaisser sans la clôture budgétaire. Toutefois, le gouvernement travaille à trouver un décaissement du restant à savoir les 1,5 milliards auprès des banques de la place».

Par ailleurs, «l’Etat, les collectivités locales et les concessionnaires vont se mettre à table pour revoir la loi de 2004 qui confère la gestion des ordures ménagères à l’Etat du Sénégal, car dans tous les Etats du monde ce sont les collectivités qui gèrent l’enlèvement de ses ordures», a souligné le ministre.

48 heures après l’arrêt de travail observé par les agents de nettoiement de la capitale sénégalaise qui n’en est pas à sa première, Dakar est méconnaissable. Cette situation en irrite plus d’un notamment le patron de SOS consommateurs, Me Massokhna Kane qui dit être en phase avec les techniciens de surface. «Je lance un appelle au gouvernement et à la mairie de Dakar pour qu’ils trouvent les moyens de payer ces travailleurs», a lancé l’avocat.

Selon lui, «ils doivent être payés en premier à la fin de chaque mois. Parce que sans eux, on ne vit pas. Il y a des dépenses qui n’ont aucun caractère ni prioritaire ni nécessaire et à la place de ça, on devrait payer ces travailleurs».

Pour rappel, le principal motif de la grève serai parti d’une redevance de 2 milliards de nos francs que l’Etat devrait aux concessionnaires.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*