Grève : Les Enseignants Désertent Les Salles Mercredi Et Jeudi, Et Marchent Le 2 Février

Le front social est en ébullition. En plus des organisations syndicales et des forces politiques qui battent le macadam aujourd’hui, les 13 organisations syndicales de l’enseignement qui composent la Fédération des enseignants du Sénégal (Feder-E) décident de se faire entendre.

Cette coalition de syndicats d’enseignants regroupe le Sudels, le Cusems/A, l’Uden/R, l’Ois, le Sneel/FC, le Saemss, entre autres. Appréciant le niveau de matérialisation «très faible» des accords signés et la farce de mauvais goût du gouvernement lors de la fameuse rencontre du 19 janvier dernier, la Fader-E décrète son quatrième plan d’actions. Lequel va démarrer, ce mardi, par un débrayage à 9 heures, suivi d’une grève totale mercredi et jeudi prochains.

Ces syndicalistes comptent dérouler une marche nationale le 2 février prochain. C’est en tout cas l’annonce faite hier, au cours d’une conférence de presse par Dame Mbodj, membre de ladite fédération syndicale. S’agissant des points d’achoppement, les syndicalistes de la Feder-E exigent l’application du protocole d’accords du 17 février 2014 signé entre le gouvernement et l’ensemble des syndicats d’enseignants.

Il s’agit aussi de l’ouverture de négociations avec tous les syndicats sur le régime indemnitaire, particulièrement l’indemnité de logement pour son augmentation substantielle avec effet immédiat. Les syndicalistes veulent aussi l’apurement, sans délai, des 85 milliards de rappels d’avancement, d’intégration et de validation.

Mais aussi de l’effectivité de la dématérialisation et la fin des lenteurs dans la production des actes administratifs pour une gestion plus rigoureuse de la carrière des enseignants et du dégel des prêts Dmc, la majoration du montant prévu pour 2018 et la prise en compte des 34 milliards budgétisés en 2016 et 2017 mais non exécutés.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*