GUEDIAWAYE – Clin d’œil de Idy à l’ex-numéro 2 de l’Apr : «Aliou Badara Cissé a été mis à l’écart au profit du beau-parent du chef de l’Etat»

Idrissa Seck poursuit sa tournée avec des flèches contre Macky Sall et son régime. A Guédiawaye hier, le leader de Rewmi a fait un clin d’œil à Alioune Badara Cissé qui, dit-il, a été zappé à Saint-Louis au profit du beau-frère du Président, Mansour Faye.

Idrissa Seck n’approuve pas la réduction des forfaits téléphoniques des hauts responsables de l’Ad­ministration. «Réduire les frais de téléphone de l’Adminis­tration, c’est grave», a dit le leader de Rewmi qui était hier en tournée à Guédiawaye dans le cadre des Locales. M. Seck constate que «la seule rupture réalisée par Macky Sall, c’est la rupture avec le Peuple sénégalais avec qui il avait signé un contrat».

L’ex-membre de la coalition Benno bokk yaakaar (Bby) n’a pas manqué de mettre du sable dans la visite du Premier ministre Aminata Touré dans les zones inondables de la banlieue. Il dit : «Ils n’ont même pas l’argent pour acheter la peinture nécessaire pour peindre les chantiers hérités. Ils n’ont rien, ils ne font que du bruit dans ce pays.

Donc, je n’attends pas grand-chose de leurs actions. Ils peuvent faire du folklore. Ils sont une moins-value fiscale que même le ministre des Finances a reconnue. Moi, j’avais annoncé au début 30 milliards de Cfa, et aujourd’hui il me dit que c’est 40 milliards de F Cfa. Attendons-nous alors de voir grimper le chiffre jusqu’à 100 milliards de F Cfa à la fin du semestre. Face ces difficultés réelles, le gouvernement n’a pas les moyens de faire ce qu’il promet.»

Après avoir parlé de «dynastie Faye-Sall» sur Rfi, l’ancien Pre­mier ministre est revenu à la charge, faisant un clin d’œil à l’ex-numéro 2 de l’Apr. «Il y a des beaux-parents à qui il (Macky Sall) a tout donné, quitte même à aller jusqu’à sacrifier ces anciens compagnons. Prenez le cas de la région de Saint-Louis où Aliou Badara Cissé a été mis à l’écart avant d’être remplacé par un beau-parent du chef de l’Etat», dit-il.

Par ailleurs, en direction des Locales du 29 juin, Idrissa Seck a retrouvé hier ces militants et responsables des 5 communes d’arrondissement du département de Guédia­waye. Une occasion, selon lui, pour rencontrer également les responsables des différentes formations politiques qui ont décidé de constituer une vaste coalition alternative dé­nommée And suxali sunu gokh pour faire face à ce qu’il appelle «la catastrophique coalition au pouvoir». 

  • Écrit par  Abdou Latif MANSARAY

latifmansaray@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*