Guinée Conakry : Des militants se mobilisent contre le régime d’Alpha Condé

Des milliers d’opposants du président guinéen Alpha Conde ont protesté mercredi contre le retard des élections et l’insécurité de la capitale. La victoire de Conde en 2010 a mis fin à deux ans d’un violent reigne militaire. Cependant ses opposants soutiennent qu’il a réprimé la dissidence, ceux-ci craignent Une éventuelle modification de la constitution pour un troisième mandat en 2020.

 Conde a refusé de se prononcer sur l’éventualité d’un 3e mandat
«Nous exigeons le respect de la loi et de la sécurité et de la justice pour nos concitoyens», a déclaré le journaliste à la presse principale du principal rival de Conde, Cellou Dalein Diallo. Il a rassemblé des manifestants dans le quartier Cosa de Conakry, un bastion de l’opposition.
Conde et Diallo ont signé un accord en octobre dernier pour organiser les élections municipales d’ici février, mais celles-ci n’ont toujours pas eu lieu. Dans un communiqué mardi, Conde a exhorté la classe politique de Guinée à travailler ensemble pour mettre en œuvre l’accord bloqué.
Les guinéens se sentent marginalisés
Beaucoup de Guinéens sont également en colère: ils n’ont pas bénéficié de la richesse minière du pays, avec des coupures de courant constantes, peu d’emplois et des salaires bas du secteur public étant les principales plaintes.
La Guinée compte environ un tiers des réserves mondiales de la bauxite de minerai d’aluminium, mais elle est en position 183 des 188 pays sur l’indice de développement humain U.N.
En avril, plusieurs jours d’émeutes ont été enregistrés dans le principal centre minier de bauxite sur la pollution et les coupures de courant. Ces événements ont fait un mort et plusieurs blessés. Deux mois plus tôt, cinq personnes ont été tuées dans des manifestations déclenchées par une grève d’enseignants.
Reuters

: Afrique Monde

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*