Guinée Ebola/Dernier patient guéri: il faut 42 jours pour jubiler

Guinée Ebola:DernierLes autorités sanitaires de la Guinée ont indiqué que la dernière personne atteinte du virus Ebola a quitté le centre de traitement en bonne santé.

Il s’agit d’une petite fille de trois semaines, dont la maman est décédée du virus. Pour l’OMS, il faut encore 42 jours sans nouveau cas, avant de déclarer que le pays est définitivement libéré de ce virus.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et Médecins sans frontières (MSF) ont annoncé ce mardi la guérison de la dernière personne déclarée atteinte du virus Ebola. La patiente est une petite fille de trois (3) semaine dont la mère a été emportée par l’épidémie de la fièvre à virus Ebola.

La jeune maman avait 25 ans et donnait naissance à son bébé le 27 octobre dernier avant de rendre le souffle.
La petite fille qui a été mis sous traitement dès sa naissance a été testée négative au virus Ebola. Elle se veut ainsi, la dernière personne déclarée atteinte du virus Ebola.

Même si les autorités sanitaires de la Guinée peuvent souffler un ouf de soulagement, l’OMS a indiqué qu’il faudra attendre encore 42 jours pour jubiler. En effet, la fin de l’épidémie ne pourra être déclarée dans le pays qu’après six semaines sans nouveau cas, soit deux fois le temps d’incubation du virus.

Il faut également espérer que le second test de la petite fille soit négatif après ce délai.

Rappelons que l’épidémie du virus Ebola est la plus grave crise sanitaire en Afrique depuis 1976. Le virus Ebola aura ainsi décimé sur son chemin plus 11.300 vies sur les 29.000 cas enregistrés en Guinée, Sierra Leone et Liberia. Cependant, ces chiffres disponibles seraient sous-évalués selon l’OMS.

In the Spotlight

Urgent : La France répond à l’ultimatum Russe sur le FCFA

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Le franc CFA fait couler beaucoup d’encre, depuis longtemps, avec une accélération et une tension sans précédent depuis quelques mois.  La semaine dernière, La Russie a donné un ultimatum à la France pour mettre fin au système [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*